> ACTEURS /POSITIONS > ACTEURS > Enseignants > Enseignants (Dossiers et Actes) > "Une nouvelle génération de professeurs arrive, plus souple, plus ouverte (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Une nouvelle génération de professeurs arrive, plus souple, plus ouverte envers les parents" (Fabrice Hervieu, auteur du Guide du jeune enseignant) (ToutEduc)

15 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

"Une nouvelle génération de professeurs arrive, plus souple, plus ouverte envers les parents" (Fabrice Hervieu, auteur du Guide du jeune enseignant)

"Une nouvelle génération de professeurs arrive. Cette génération a peut-être moins la vocation que les générations passées qui peu à peu prennent leur retraite mais elle est convaincue d’avoir un métier avec du sens. Ces jeunes enseignants savent que leur objectif est d’être des tiers de confiance dans un monde de défiance. Cette génération est peut-être plus souple, plus ouverte notamment envers les parents", estime Fabrice Hervieu, auteur du "Guide du jeune enseignant" (Editions Sciences Humaines)

Egalement directeur du Grand Saut, une maison d’édition dédiée à la réussite des jeunes en milieu populaire dans l’enseignement supérieur et cofondateur du Laboratoire de l’ascenseur social, il considère que "la formation des enseignants a fait beaucoup de progrès. Elle est devenue plus pratique, moins théorique." Il a d’ailleurs axé son ouvrage sur ce qu’il appelle "les bonnes pratiques", desquelles "il ne faut pas avoir peur".

Il a délibérément consacré la première partie à "faire autorité", parce que ce thème permet de "répondre à deux problématiques essentielles pour chaque jeune enseignant : pourvu qu’ils m’écoutent et pourvu qu’ils apprennent." Et dans ce cadre, "les bonnes pratiques sont une excellente maîtrise de son sujet et un placement de voix impeccable. Prendre des cours de chant ou de diction peut être une solution."

L’obsession des jeunes enseignants vis-à-vis de l’échec scolaire est "normale". L’auteur y consacre un chapitre entier avec comme fil conducteur l’idée que "l’erreur n’est pas une faute et qu’elle fait partie de l’apprentissage." Pour lui, "être convaincu de cela permet de valoriser les élèves, et surtout leurs succès."

Pour Fabrice Hervieu, les jeunes enseignants, s’ils sont davantage à l’écoute des parents, entend que son professionnalisme soit respecté, reconnu et il propose de mener "une campagne nationale de revalorisation du rôle des enseignants", en s’appuyant, pourquoi pas, sur la fameuse lettre d’Albert Camus à son instituteur lue ou cette page des "Hommes de bonne volonté" (Jules Romains) qui évoque l’amour" d’un enseignant pour ses élèves.

"Guide du jeune enseignant" - Fabrice Hervieu – Editions Sciences Humaines – 309 pages – 17,50 euros

Hélène Cénat

Extrait de €touteduc.fr du 10.10.19->http://www.touteduc.fr/fr/abonnes/article/id-16650--une-nouvelle-generation-de-professeurs-arrive-plus-souple-plus-ouverte-envers-les-parents-fabrice-hervieu-auteur-du-guide-du-jeune-enseignant-]

 

Voir aussi Lettre à un jeune professeur, par Philippe Meirieu, ESF, octobre 2019 (entretien du Café avec l’auteur)

Répondre à cet article