> INEGALITES SCOLAIRES > Ethnicité / LaIcité / Racisme / Enfants d’immigrés > La scolarisation des filles à deux ans et le fondamentalisme islamiste (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La scolarisation des filles à deux ans et le fondamentalisme islamiste (déclaration de J.-M. Blanquer)

2 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 02.09.19
L’erreur de Jean-Michel Blanquer sur les « petites filles qui ne vont pas à l’école maternelle »

L’instruction obligatoire à trois ans va-t-elle faire revenir les petites filles à l’école maternelle ? C’est ce qu’a semblé dire Jean-Michel Blanquer sur France Culture samedi 31 août, en assurant que les élèves du sexe masculin seraient plus fortement scolarisés, notamment à cause du « fondamentalisme islamiste ». Un constat démenti dans les statistiques nationales. Dans l’entourage du ministre, on reconnaît l’imprécision.

Extrait de lemonde.fr du 01.09.9

[...] Contacté, le cabinet du ministre reconnaît l’imprécision. Son propos, nous explique-t-on, ne visait pas à mettre en avant une réalité nationale, mais des situations particulières « dans certains quartiers, certaines zones », qui ont été signalées au ministère par des équipes académiques ou des parents d’élèves.

 

Appelons un chat, un chat, et une approximation, une approximation. Invité samedi 31 août sur France Culture, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a utilisé un argument approximatif pour justifier l’instruction obligatoire à partir de 3 ans. "Aujourd’hui, il y a plus de petites filles que de petits garçons qui ne vont pas à l’école maternelle, pour des raisons sociétales. Et appelons un chat un chat, le fondamentalisme islamiste dans certains territoires a fait que certaines petites filles vont à l’école le plus tard possible ou avec une assiduité plus faible", a-t-il déclaré.

.@jmblanquer : « Il y a plus de filles que de garçons qui ne vont pas à l’école maternelle pour des raisons sociétales. Et appelons un chat un chat, le fondamentalisme islamiste dans certains territoires a fait que certaines petites filles vont à l’école le plus tard possible. » pic.twitter.com/IA0Nq9yJV7

— France Culture (@franceculture) August 31, 2019
Une affirmation en partie fausse, selon les chiffres de l’Education nationale répérés par un journaliste sur Twitter. Dans un rapport sur la rentrée 2018 (PDF), il est écrit noir sur blanc que "les filles sont plus nombreuses à bénéficier de la scolarisation précoce". Dans le tableau joint, on constate que 50,3% des élèves de 2 ans dans les écoles publiques et privées sont des filles. Il n’y a guère que dans le privé que les filles sont minoritaires parmi les enfants scolarisés dès 2 ans (48,9%).

Difficile en revanche de vérifier la deuxième phrase du ministre sur la situation dans certains territoires. Aucun chiffre plus détaillé géographiquement, par département ou région, n’est indiqué dans ce rapport. On peut toutefois rappeler que le taux de scolarisation des enfants de moins de 3 ans, tous sexes confondus, varie d’un département à l’autre, comme nous l’expliquions en février. En Corse, 87% d’entre eux sont scolarisés, contre 93% à Paris. Quant au fondamentalisme islamiste, le ministre n’a pas donné d’éléments pour étayer cette affirmation.

Extrait de francetvinfo.fr du 31.08.19

 

Note du QZ :

Les chiffres de RERS, rentrée 2019

Le premier degré, sexe, âge, parcours
Les écoles du premier degré scolarisent 6 750 200 élèves à la rentrée 2018 en France métropolitaine et dans les DOM (2).
Les filles représentent près de 49% des élèves dans les classes préélémentaires et élémentaires des secteurs public et privé. En effet, il naît en France 105 garçons
pour 100 filles, ce qui explique que les filles sont légèrement moins nombreuses dans le premier degré.
Cependant, les filles sont plus nombreuses à bénéficier de la scolarisation précoce 50 % des élèves de deux ans sont des filles). Enfin, dans les unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS), les filles sont très largement minoritaires (36%).

Extrait de RERS 2019, chap. 3.03, page 68

&nbsp ;

Voir au milieu de la colonne de gauche la liste des MOTS-CLES liés à cet article,
en particulier les mots-clés du groupe 4 : **Maternelle 2 ans, crèche (gr 4)/ et du groupe : Diversité, Ethnicité (gr 5)/ et Filles Garçons (gr 5)/
Croiser le mot-clé choisi avec d’autres (en repérant grâce aux * sa place dans les sous-groupes du tableau de croisement)
Voir en haut de la page le chemin de la RUBRIQUE de cet article Ethnicité / LaIcité / Racisme / Enfants d’immigrés

Répondre à cet article