> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales interdegrés > Travailler en réseau pour mieux accompagner les élèves : mise en place (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Travailler en réseau pour mieux accompagner les élèves : mise en place d’échanges de services inter-degrés cycle 3 dans le REP+ Ronsard de Limoges

4 juin 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Travailler en réseau pour mieux accompagner les élèves : mise en place d’échanges de services inter-degrés (cycle 3 REP+ Ronsard)

Collège Pierre de Ronsard
98 RUE DE LA BREGERE , 87065 LIMOGES CEDEX 2
Site du collège
Auteur : Cécile Buisson
Mél :cecile.buisson@ac-limoges.fr

Echanges de services entre professeur de collège et professeur des écoles (EMC – Français) et mise en place de décloisonnements (Maths –APS) cycle 3

Plus-value de l’action
Des élèves plus motivés et performants. Un projet qui crée des passerelles entre l’école et le collège afin de faciliter l’intégration et la réussite des futurs collégiens.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
81 élèves CM1, CM2, 6ème

A l’origine
Une grande hétérogénéité des compétences en calcul mental en CM, des résultats insuffisants aux évaluations diagnostiques de 6ème. Le passage en 6ème constitue encore une rupture, malgré les actions ponctuelles engagées à l’inter-degré ; une rupture accentuée par une vision parfois négative du collège, que peuvent avoir des élèves et des familles.

Objectifs poursuivis
Assurer une cohérence des contenus sur le cycle 3 (EMC, français, mathématiques). Permettre aux enseignants d’échanger sur leurs pratiques professionnelles (1er et 2nd degrés), tout en concourant au développement de la dynamique de réseau. Contribuer à une meilleure connaissance du collège par les élèves et à leur réussite.

Description

- Au collège : les élèves de 6ème bénéficient en accompagnement personnalisé en français, de la co-intervention d’une PE et d’un PLC pour renforcer la fluidité de la lecture, ainsi que la compréhension écrite.

- A l’école : Tous les élèves de CM2 (rotation par trimestre) bénéficient de l’intervention d’un PLC en EMC pour travailler autour de la Culture du jugement. Chaque groupe de CM2 travaille avec le professeur sur une étude dont l’objectif est de lire un support visuel ou audiovisuel, le décrire et le critiquer. Dans le cadre de l’EMC et plus précisément de l’éducation aux médias et à l’information.

- Tous les élèves de CM2 (rotation par trimestre) bénéficient de l’intervention de l’infirmière du réseau pour des séances sur « Les gestes qui sauvent » également ouvertes aux parents :
• Protéger la victime et les témoins,
• Alerter les secours d’urgence adaptés,
• Empêcher l’aggravation de la victime et préserver son intégrité physique en attendant l’arrivée des secours.

- Tous les élèves de CM2 (rotation par trimestre) et tous les élèves de CM1 (groupes de besoins) bénéficient d’un atelier mathématiques « calcul mental » :
• Mémoriser des faits numériques et de procédures élémentaires de calcul
• Elaborer ou choisir des stratégies de calcul à l’oral et à l’écrit. Vérifier la vraisemblance d’un résultat, notamment en estimant son ordre de grandeur.
• Connaître les propriétés des opérations.
• Calculer mentalement pour obtenir un résultat exact.

Modalité de mise en œuvre
• 1 heure hebdomadaire sur les deux sites (collège Ronsard et école élémentaire Blanchot)
• Au collège : 6ème : intervention d’une PE de l’école en accompagnement personnalisé (français) en co-intervention avec une PLC.
• A l’école élémentaire Blanchot décloisonnements : CM2 : intervention d’un PLC en EMC, en parallèle intervention de l’infirmière de secteur (APS) ainsi que d’une enseignante (RASED) en mathématiques.
• Rotation des groupes chaque trimestre.
• CM1 : intervention de 2 PE dans des groupes de besoin en mathématiques.

Trois ressources ou points d’appui
• La motivation des élèves impliqués au collège et à l’école.
• Des ressources matérielles : Stratégies pour lire au quotidien, Lector et Lectrix (Retz), Activités de calcul mental au cycle 3 (F. Boule, C. Lethielleux). Tout pour le calcul mental (Magnard)
• La régularité de l’investissement des personnels impliqués.

Difficultés rencontrées
• APS : peu de parents présents sur les séances, un groupe trop important.
• Le transport du matériel du collège vers l’école est une contrainte (poids, volume du matériel).
• Jour d’intervention peu adapté (privilégier la fin de semaine).
• Du fait des effectifs de cette année, seule la cohorte de CM1 a pu être suivie tout au long de l’année en calcul mental. Les CM2 des trois classes ont bénéficié d’activités différentes en calcul mental, en fonction de la progression des classes.
• Nécessité de fixer en début d’année des temps de rencontre institutionnalisés de tous les personnels impliqués afin de préparer, suivre et évaluer le projet.

Moyens mobilisés
• 1 infirmière réseau
• 1 PLC histoire-géographie, EMC
• 3 PE référents des classes de CM1-CM2
• 1 PE assurant la décharge du directeur
• 1 PE RASED
• 1 coordonnatrice REP

Evaluation
Auto-évaluation, évaluation interne.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• Des progrès dans la connaissance de soi, dans sa capacité à s’exprimer, verbaliser son raisonnement, dans le développement du sens critique.
• Des acquisitions de connaissances, techniques et compétences en calcul mental. Progrès continus des élèves de CM1 par rapport aux évaluations diagnostiques (deux évaluations sommatives réalisées.) Très bons résultats des élèves de CM2 (ayant suivi le dispositif l’an dernier) aux évaluations diagnostiques et aux évaluations sommatives.
• Un nombre important d’attestations de formation « apprendre à porter secours » délivrées.
• une plus grande curiosité des élèves pour le fonctionnement du collège.
• Des progrès constatés dans l’analyse d’images ou de vidéo (EMC)
- Sur les pratiques des enseignants :
• Dynamisation du fonctionnement dans le cycle.
• Développement de la différenciation.
• Coopération entre enseignants du premier et second degré qui permettent une meilleure compréhension et une convergence.
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
• Emulation par les interactions multiples.
• La présence de l’infirmière dans les locaux de l’école améliore les échanges avec les enseignants.
- Sur l’école / l’établissement :
• Meilleure connaissance des élèves par les enseignants (regards croisés dus aux décloisonnements) et réciproquement.
- Plus généralement, sur l’environnement :
• L’infirmière est mieux identifiée dans l’école et dans le quartier par les élèves et les parents d’élèves.

Extrait du site Expérithèque : Travailler en réseau pour mieux accompagner les élèves : mise en place d’échanges de services inter-degrés (cycle 3 REP+ Ronsard)

Répondre à cet article