> ACTEURS et PARTENAIRES > Maitre surnuméraire ou supplémentaire > Témoignages de deux professeures des écoles dans le dispositif Plus de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Témoignages de deux professeures des écoles dans le dispositif Plus de maîtres que de classes (les Portraits du jeudi de Monique Royer)

19 mai 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Sur Twitter, on a vu fleurir et se propager la balise #PDMQDC. Derrière ce sigle se cache le dispositif «  Plus de maîtres que de classes  » et derrière sa multiplication sur le réseau social, la crainte de voir disparaître l’initiative sous le coup de la succession présidentielle. Charlotte Bruno et Nabila Errami, deux «  maîtresses supplémentaires  » nous racontent la vie au quotidien du dispositif, qui, s’il passait à la trappe, serait une illustration de plus des réformes de l’éducation qui se succèdent sans que les fruits de la précédente ne soient arrivés à maturité.

Charlotte est enseignante depuis sept ans. Après un poste dans une classe unique en milieu rural, elle a intégré depuis trois ans une école bretonne en réseau d’éducation prioritaire en tant que maîtresse supplémentaire. Nabila enseigne depuis douze ans, elle aussi est passée par une école rurale puis a exercé en REP. Elle intervient pour «  plus de maîtres que de classes  » à Pau depuis l’an passé. Elles ont fait toutes les deux la demande auprès de l’inspection, lettre de motivation à l’appui, pour ces postes à profil.

[...] Pour l’une et l’autre, la réaffectation des maîtres supplémentaires à des postes en REP pour des CP à effectif de douze élèves, promis par Emmanuel Macron, signifierait la fin d’une organisation en pleine éclosion. A moins de deux mois des congés d’été, elles ignorent le devenir d’un poste dont elles vivent au quotidien l’utilité. Alors on a envie de souffler à l’oreille du nouveau Président de la République la question suivante : «  La véritable nouveauté ne serait-elle pas de laisser s’épanouir un dispositif, de s’écarter des critères quantitatifs pour observer dans le temps ses effets sur le bienêtre scolaire, le travail collaboratif au sein des écoles, l’aisance des élèves avec les savoirs fondamentaux dans la durée ?  »

Extrait de cahiers-pedagogiques.com du 18.05.17 : Plus de maîtres que de classes ; à peine éclos, déjà supprimé

 

Aide à la recherche sur le site :
Je recherche d’autres témoignages d’enseignants sur le Plus de maîtres

J’ouvre le tableau de croisement des mots-clés (en haut de la page d’accueil ww.ozp.fr)

Je coche la case "Témoignage/portrait" (dans la colonne 2, groupe ACTEURS) et la case "Maitre supplémentaire / surnuméraire" (dans la même colonne)
et j’obtiens un dizaine de réponses.

Répondre à cet article