> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > B* Conduire des collégiens à créer des supports visuels pour le cours de latin (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Conduire des collégiens à créer des supports visuels pour le cours de latin à l’aide d’un logiciel de diaporama au collège REP+ Le Chapitre de Chenôve

24 septembre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Conduire des collégiens à créer des supports visuels pour le cours de latin à l’aide d’un logiciel de diaporama

Scénario pédagogique, conçu dans le cadre des Travaux Académiques Mutualisés (TRaAM) par Madame Amélie Tissier, professeur de Lettres Classiques au collège Le Chapitre de Chenôve (21). :

Cette activité vise à conduire des élèves latinistes à créer des supports visuels destinés à l’apprentissage ou à la révision de la leçon sur la déclinaison. Elle peut être aisément transposée à d’autres leçons et d’autres disciplines.

Aperçu des activités :

- Préparation de l’activité :
• Définir avec les élèves la leçon à synthétiser et les objectifs de cette synthèse (aide-mémoire, support pour la présentation à une autre classe ou pour les travaux de groupes, etc.)
• Présenter les deux types de supports : diaporama et affiches.
• Évaluer les compétences des élèves en matière de diaporama.

- Plan de l’activité :
• En salle banalisée : rappels et travaux pratiques afin de définir les critères d’un diaporama pertinent et efficace puis rédaction des brouillons des diapositives sur feuilles blanches à l’aide du cours et de différents manuels.
• Réalisation de la première version du diaporama en salle informatique à l’aide du logiciel Open Office Impress.
• Correction collective en salle banalisée.
• Réalisation de la deuxième version du diaporama en salle informatique.
• Réalisation des affiches en salle informatique à l’aide du logiciel Open Office Impress.

- Traces écrites :
• Diaporamas.
• Affiches synthétiques (A3, plastifiées) respectant une trame donnée.
• Objectifs

Objectifs pédagogiques :

- Niveaux concernés :
Cette activité a été conduite en Troisième dans un collège faisant partie d’un Réseau d’Education Prioritaire (REP +), auprès d’élèves latinistes démotivés, se déclarant « incapables de comprendre la grammaire latine ». Elle pourra tout aussi bien être conduite en Cinquième ou en Quatrième.

- Activités mises en œuvre :
• Reformulation d’une leçon de base, en l’occurrence celle sur la déclinaison latine (les cas et les fonctions qui leur correspondent).
• Échanges entre pairs.
• Réalisation d’un diaporama et d’affiches synthétiques.
• Restitution orale de la leçon devant une classe de 5ème grâce au diaporama.

- Compétences du palier 3 du socle commun mises en œuvre :
• C1 : Formuler clairement un propos simple.
• C4 : Utiliser les logiciels et les services à disposition.
• C4 : Participer à des travaux collaboratifs en connaissant les enjeux et en respectant les règles.
• C4 : Organiser la composition du document, prévoir sa présentation en fonction de sa destination.

Détail des activités :

- Séance 1 (1 heure) : présentation du projet à la classe en salle banalisée équipée d’un vidéoprojecteur.
• On s’assure au préalable que les élèves savent ce qu’est un diaporama. Interrogés, tous les élèves pensent connaître ce support. Suit un débat oral pour essayer d’élaborer de premières hypothèses quant à ce que serait « un bon diaporama ». Le professeur ouvre un document vierge Open Office Impress et allume le vidéoprojecteur afin d’illustrer les propos des élèves. Pour faire la démonstration de quelques fonctionnalités, on peut envoyer un élève au clavier ou, mieux encore, utiliser un clavier et une souris sans fil qui circuleront dans la classe. C’est l’occasion pour le professeur d’avoir une première idée des compétences de chaque élève en matière de diaporama (voir Bilan critique).
• Vient ensuite un temps de travail au brouillon du contenu des diapositives. Chaque diapositive constitue une étape dans la présentation de la notion de déclinaison. Chaque cas sera présenté à l’aide de deux diapositives : l’une explicitant la ou les fonctions grammaticales auquel il correspond, l’autre présentant une phrase d’exemple en latin accompagnée de sa traduction. Les élèves s’assemblent en binômes, pour plus d’efficacité. Le professeur veille à ce que chaque binôme comporte un élève ayant des bases solides avec un élève plus en difficulté. Ce temps est l’occasion de réexpliquer individuellement la leçon en fonction des productions et questions des élèves. On les invite à vérifier tel ou tel point dans le cahier, à consulter une grammaire pour trouver des exemples. Les élèves sont très impliqués, ils se sentent investis d’une mission et essaient de déterminer les exemples qui seront les plus efficaces dans leur diaporama.

- Séance 2 (2 heures) : en salle informatique, avec le professeur documentaliste, travail d’observation critique à partir d’un diaporama et d’un questionnaire proposés par le professeur documentaliste.
Pour cette séance, il est préférable que chaque élève dispose d’un poste informatique.
• Les élèves trouvent sur leur session un diaporama sur la vie de Néron, distribué via le module Devoirs du programme IACA1. Ils doivent le visionner et remplir un tableau photocopié où ils mentionnent les qualités et les défauts de chaque diapositive. Les professeurs passent auprès des élèves afin de vérifier la bonne compréhension de la consigne et, si besoin, aident au remplissage des premières lignes du tableau.
• Lorsque chaque élève a terminé de remplir son tableau, on allume le vidéoprojecteur afin de visionner et commenter collectivement chaque diapositive.
• Au terme de ce débat, chaque élève complète une fiche photocopiée où il transcrit les critères définissant un bon diaporama.

- Séance 3 (2 heures) : au CDI, avec le professeur documentaliste, première version des diaporamas.
• On demande aux binômes de créer deux ou trois diapositives (à l’aide de Libreoffice Impress) pour expliciter la fonction grammaticale à laquelle correspond le cas (Nominatif, Vocatif, etc.) qui leur a été attribué. Ils ont avec eux leurs brouillons élaborés lors de la séance 1. Les professeurs passent les aider à débuter la réalisation de leur diaporama et si besoin revoient avec eux les fonctionnalités de base du logiciel Impress.
• Au moment de la mise en forme de leurs diapositives, les élèves émettent de nombreuses demandes quant aux illustrations qu’ils peuvent ou doivent utiliser. Il est alors nécessaire de les (re)sensibiliser au cadre légal de l’utilisation des oeuvres de l’esprit, dont les images font partie. Les professeurs montrent comment l’outil de recherche d’images Google permet de trouver des œuvres libres de droits.
• Certains élèves n’ayant pas terminé de rédiger le brouillon de leurs diapositives, le professeur de latin est amené à réexpliquer des points de grammaire française et latine quand les exemples et définitions proposés par les élèves s’avèrent erronés.
• L’exigence de concision demande d’importants efforts et impose à certains élèves de reprendre le travail de rédaction du contenu de leurs diapositives. On précise à nouveau aux élèves qu’à chaque cas doivent correspondre deux diapositives (trois au maximum).

- Séance 4 (1 heure), en salle banalisée : commentaire et correction collective des premières versions des diaporamas.
Le professeur a au préalable imprimé et annoté les diaporamas.
• Il les projette à la classe et invite les élèves à trouver les points forts et les points faibles des diapositives. Les élèves suggèrent des améliorations. Le professeur distribue ensuite les diaporamas annotés et les élèves y inscrivent les modifications qu’ils devront y apporter.
• Les principaux problèmes rencontrés concernent le fond (erreurs d’orthographe ou de grammaire latine) mais surtout la forme, à savoir les polices, la justification, le manque de rigueur (majuscules, texte recouvert par une illustration), les diapositives doublées, la surabondance d’informations sur une seule diapositive. Il semble nécessaire de rappeler que le diaporama est un support pour une présentation orale et qu’il ne vise donc pas à l’exhaustivité.

Séance 5 (2 heures) : au CDI, finalisation des diaporamas et réalisation des affiches.
• Les élèves retrouvent leur diaporama sur leur session et l’améliorent. Les élèves les plus en avance aident leurs camarades, notamment pour l’homogénéisation des diapositives : tailles, polices, couleurs, illustrations.
• A partir d’une trame distribuée via le module Devoirs du programme IACA, on commence ensuite la réalisation des affiches. Chaque affiche synthétisera les rincipales informations concernant un cas et sera destinée à un affichage en classe.
• La trame commune qui est distribuée a pour but d’aboutir à un affichage homogène (mêmes polices, mêmes couleurs, mêmes tailles pour chaque affiche) . Cette trame, où sont au préalable matérialisés les différents espaces pour le titre, la phrase de leçon, l’exemple et l’illustration est également réalisée avec Open Office Impress.

Bilan critique :

• Dès la première séance, lors du débat oral, j’ai pu me rendre compte en écoutant et interrogeant les élèves que leurs compétences en matière de diaporama étaient très hétérogènes, selon qu’ils avaient déjà été ou non amenés à en réaliser un au cours de leur scolarité. Disposer les élèves en binômes mixtes (en plaçant un élève initié avec un élève moins à l’aise) et travailler avec ma collègue documentaliste a permis à chacun d’avancer et de recevoir des conseils individualisés.
• Les élèves de Troisième devant, dans notre collège, proposer un diaporama récapitulant les œuvres étudiées en Histoire des Arts, il a été pour eux avantageux de s’entraîner à cette pratique en cours de Latin.
• Le logiciel qui gère le réseau de l’établissement permet généralement de distribuer et ramasser les documents et productions. On pense par exemple à l’ « Espace Groupes » de Liberscol. En outre, utiliser la fonction « commentaire » du logiciel Open Office Impress pour corriger les travaux des élèves permettrait de travailler exclusivement sur support informatique.
• Une fois les différents diaporamas assemblés par l’enseignante, nous avons obtenu un support pour une présentation complète de la déclinaison latine. Ce support peut être utilisé pour des révisions ponctuelles ou pour la découverte, en Cinquième, du système de déclinaison. Les affiches pourront, quant à elles, être constamment présentes sur les murs de la salle de latin ou mises en place plus ponctuellement, lors d’exercices de version par exemple

Pré-requis nécessaires à la mise en œuvre des activités :

-Aspects matériels :
• Salle de classe avec vidéoprojecteur.
• Salle informatique ou CDI avec au minimum un poste pour deux élèves.
• Imprimante.
• Module du logiciel de gestion du réseau permettant de distribuer des documents aux élèves et de les ramasser
si besoin.

- Compétences informatiques nécessaires :
• Pour le professeur : utilisation basique de Open Office Impress ; maîtrise du module Devoirs ; utilisation d’un vidéoprojecteur.
• Pour les élèves : savoir utiliser les outils de mise en forme d’un texte ; se connecter à son compte sur le réseau de l’établissement ; savoir y trouver ou y enregistrer un document dans un dossier précis.
Savoir utiliser un logiciel de diaporama n’est pas nécessaire pour les élèves : l’activité peut-être une bonne occasion de s’y initier.

- Temps de préparation pour le professeur :
30 minutes à 1 heure avant chaque séance.

Conduire des collégiens à créer des supports visuels pour le cours de latin à l’aide d’un logiciel de diaporama

Annexe 1

Annexe 2

Accéder :
au moteur de recherche national des TRaAM : Edu’bases Lettres
à la présentation du dispositif des TRaAM sur le site Eduscol
à la page nationale des TRaAM en lettres
à la page académique regroupant les scénarios produits par nos collègues de Bourgogne

Extrait du site de l’académie de Dijon du 07.07.2015 : Conduire des collégiens à créer des supports visuels pour le cours de latin à l’aide d’un logiciel de diaporama

Répondre à cet article