> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > Ethnicité, Laïcité, Racisme, Immigration > Bruno Le Maire demande la suppression de l’enseignement des langues et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Bruno Le Maire demande la suppression de l’enseignement des langues et cultures d’origine (ELCO). Un rapport confidentiel du HCI (2013), révélé ce dimanche, les remettait en cause

3 mars 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le député de l’Eure demandera ce mardi après-midi au gouvernement la suppression de l’enseignement des langues et cultures d’origine (ELCO) dans les écoles primaires et collèges. Ce dispositif concerne 92 500 enfants

[...] Ce mardi après-midi, lors des questions au gouvernement, il demandera donc la suppression de l’enseignement des langues et culture d’origine (ELCO). Ce dispositif concerne 92 500 élèves, majoritairement en école primaire. Il permet à des enfants dont l’un des parents est issu d’un pays étranger d’apprendre la langue et la culture de ce pays. Dans la réserve des places disponibles, d’autres enfants peuvent y participer. L’inscription se fait sur la base du volontariat, l’enseignement est assuré hors des heures de cours par un personnel payé et formé par les ambassades. La création de l’ELCO remonte aux années 1970. [...]

Extrait de lexpress.fr du 03.03.15 : Bruno Le Maire veut expulser de l’école les "langues et cultures d’origine"

 

Un rapport confidentiel remet en cause l’enseignement des langues et cultures d’origine dispensé en primaire. Certains cours s’apparenteraient à des "catéchismes islamiques".

L’école française doit reprendre en main l’enseignement des langues étrangères ! C’est la conclusion sans appel de la dernière étude du Haut Conseil à l’intégration (HCI).
Le document de 17 pages que le JDD a pu consulter a été remis aux services du Premier ministre au deuxième semestre 2013. Il vient compléter les travaux du groupe de travail sur "Les défis de l’intégration à l’école".
L’étude, restée totalement confidentielle, s’intéresse à un dispositif ancien, celui des enseignements de langue et culture d’origine (Elco). Il concerne 92.500 élèves dont 87.000 dans le primaire, selon les derniers chiffres du ministère de l’Éducation nationale. Une population scolaire en progression de 16 % au cours des cinq dernières années, selon l’enquête du HCI, notamment en arabe (57.145) et turc (16.555).

[...] Pour les rédacteurs, il apparaît important que l’Éducation nationale propose dans le cadre commun l’apprentissage des langues étrangères et ne l’abandonne ni aux États étrangers, ni aux associations, au risque qu’il tombe dans un mauvais débat politique. À moins qu’il ne soit déjà trop tard…

Cette semaine, à Fréjus (Var), le maire Front national, David Rachline s’est déclaré hostile à la mise en place de cours d’arabe dans une école primaire de sa ville pour les enfants issus de l’immigration. Une initiative qu’il estime contraire aux valeurs républicaines. La députée FN du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen a, quant à elle, posé une question sur le sujet à la ministre de l’Éducation nationale le 3 février.

Extrait de lejdd.fr du 01.03.15 : Langues étrangères à surveiller

 

Fréjus. L’adjointe aux affaires scolaires, Julie Lechanteux, a vivement réagi à ce projet qui s’inscrit dans le cadre du dispositif ELCO. La gauche fréjusienne y voit une « progression des idées racistes » du FN

Extrait de varmatin.com du 25.02.15 : L’enseignement de l’arabe à l’école Turcan fait polémique

Note du QZ :interrogé par le JDD, Sébastien , (SNUipp), relativise l’importance des effectifs d’élèves en ELCO, rappelle que ces enseignants étrangers sont inspectés et que le bilinguisme est une chance. Il estime cependant que qu’"il faudrait sans doute réformer ce système ancien des Elco en l’encadrant mieux".

Répondre à cet article