> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Décrochage) > Un plan global de l’académie de Nantes contre le décrochage scolaire, avec 4 (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un plan global de l’académie de Nantes contre le décrochage scolaire, avec 4 nouveaux dispositifs

25 novembre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 05.06.15

Un plan académique pour lutter contre le décrochage scolaire

Le rectorat a présenté fin mai aux acteurs et partenaires de l’école, de l’orientation et de l’insertion professionnelle le plan académique de lutte contre le décrochage scolaire qui sera lancé à la rentrée 2015. Les trois étapes clés : prévention, intervention, remédiation.
Le Recteur présente le plan de décrochageLa lutte contre le décrochage scolaire est au coeur de la politique menée par l’Éducation nationale et ses partenaires visant à faire réussir tous les élèves. L’académie de Nantes poursuit son ambition de réduction des sorties du système éducatif sans qualification. C’est dans cette perspective que le Plan académique de lutte contre le décrochage a été présenté le 29 mai à l’ensemble des partenaires en vue d’une deuxième consultation. Le plan académique, élaboré par différentes parties prenantes (chefs d’établissement, inspecteurs, COP, CPE, coordonnateurs de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire), avait fait l’objet d’une première consultation et intégré les éléments collectés lors de la séance de travail.

Représentants des collectivités territoriales, des services de l’État (Préfecture, DRJSCS, DIRRECCTE), des parents d’élèves, des élèves élus aux CVL, des associations d’éducation populaire, de l’enseignement agricole, catholique, du conseil économique, social et environnemental… parties prenantes de la lutte contre le décrochage scolaire, ont pris connaissance de la dernière mouture et échangé, commenté, suggéré, afin de finaliser ce plan d’envergure qui sera mis en œuvre à la rentrée prochaine. Dans l’amphithéâtre du lycée Nelson Mandela à Nantes, le recteur William Marois a souligné l’enjeu fort que représente le plan académique et, dans le contexte difficile que constitue tout abandon d’un parcours scolaire, rappelé l’une des missions de l’École, au-delà de la transmission du savoir : récupérer des élèves, redonner un espoir à ces jeunes en favorisant leur retour en formation initiale."Ils ont besoin de retrouver la confiance en eux mais aussi dans la société et dans le système éducatif".

Matthieu Orphelin, Vice-président du Conseil régional des Pays de la Loire, a rappelé les chiffres du décrochage (entre 4000 et 5000 jeunes chaque année), même si dans notre région le taux est plus faible qu’ailleurs. "Il existe en outre des disparités entre départements, c’est pourquoi il convient de travailler main dans la main, sur l’ensemble du territoire".

Extrait de ac-nantes.fr du 05.06.2015 : Un plan académique pour lutter contre le décrochage scolaire

 

Un plan académique global pour prévenir et lutter contre le décrochage scolaire

L’académie de Nantes a engagé depuis la rentrée 2014 un plan académique global de prévention et de lutte contre le décrochage scolaire.

Ce plan académique global se compose de quatre nouveaux dispositifs qui s’ajoutent au travail mené en partenariat par la mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS), les plateformes de suivi et d’appui aux décrocheurs, les réseaux Formation Qualification Emploi (FOQUALE) et la formule de service civique en alternance expérimentée dans l’académie en 2013-2014.

Tous ces dispositifs visent à agir à tous les niveaux : prévention et remédiation.

Pour cela, le plan académique global de prévention et de lutte contre le décrochage s’oriente autour de quatre principaux dispositifs :

Prévention  : L’expérimentation d’un programme québécois de détection des décrocheurs potentiels, « Motiv’action », basé sur le principe d’un tutorat et d’un accompagnement individualisé des jeunes à risque de décrochage repérés selon des outils scientifiquement validés. Les chefs d’établissement et « mentors » des quatre collèges identifiés dans l’académie pour expérimenter le dispositif ont été formés les 16 et 17 octobre par les pilotes et formateurs québécois.

« Motiv’action »

Prévention : Lancement d’un appel à projets pour dix CAP et trois sections de technicien supérieur (STS) identifiés avec un décrochage significatif entre la première et la deuxième année.

Remédiation : La procédure passerelle dans le supérieur permet prioritairement aux bacheliers professionnels inscrits en première année de licence à l’Université en risque de décrochage de pouvoir intégrer un BTS adapté à leur parcours.

Remédiation  : Ouverture du Microlycée académique à la rentrée 2014 au sein de la cité scolaire Aristide Briand d’Evreux, en partenariat avec la Région Haute-Normandie. Ce Microlycée s’adresse aux jeunes décrocheurs âgés de 16 à 25 ans, en rupture scolaire depuis plus de six mois. Son objectif principal est de redonner aux jeunes en situation de décrochage scolaire le goût des études, par une pédagogie adaptée sur deux ans, pour la préparation d’une qualification ou d’un diplôme.

Une visite inaugurale du Microlycée académique se déroulera mardi 25 novembre à 10h00 au lycée Aristide Briand d’Evreux, en présence du recteur d’académie et du président de Région.

Semaine d’intégration pour le microlycée !

Extrait du site de l’académie de Nantes du 21.11.2014 : Un plan académique global pour prévenir et lutter contre le décrochage scolaire

Répondre à cet article