> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > DECROCHAGE > Microlycées > "In extremis", film sur le projet artistique (écriture et mise en scène d’une (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"In extremis", film sur le projet artistique (écriture et mise en scène d’une pièce de théâtre) et intergénérationnel (avec des anciens d’un foyer de migrants) au microlycée 94 (Vitry-sur-Seine)

24 octobre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Projet pédagogique intergénérationnel

Mercredi 8 octobre 2014, le Microlycée 94 a présenté le film In Extremis retraçant le projet intergénérationnel auquel il a participé.

Cette structure, rattachée au lycée Jean Macé de Vitry-sur-Seine (94), offre à des jeunes en rupture avec l’École la possibilité de renouer avec une scolarité et de préparer un diplôme.

In extremis résulte du projet créé par l’équipe éducative avec des professionnels du théâtre, un écrivain en résidence et une metteure en scène. Les 13 élèves de 2de se sont lancés dans l’écriture et la mise en scène d’une pièce de théâtre sur la quête des origines et la migration avec des anciens du foyer-résidence de Vitry-sur-Seine. Ce projet artistique a contribué à (re)donner confiance aux jeunes en leurs capacités. Des liens se sont également tissés entre ces deux générations.
Tour à tour, les élèves ont rédigé le texte, participé à sa mise en scène et l’ont joué devant un public de 120 personnes à la Gare au théâtre de Vitry-sur-Seine. Enfin, ils sont devenus spectateurs de leur aventure filmée par la réalisatrice qui les a suivis tout au long de l’année 2013-2014.

Cette projection, qui s’est déroulée au cinéma Trois cinés Robespierre à Vitry-sur-Seine, a conclu une aventure exceptionnelle de rencontres, de culture et de construction de soi. Le travail, la persévérance et la capacité à innover étaient ainsi récompensés par les applaudissements des spectateurs.

Le site du projet
Le documentaire

Extrait du site de l’académie de Créteil du 20.10.2014 : Projet pédagogique intergénérationnel

Répondre à cet article