> POLITIQUE DE LA VILLE > POLITIQUE DE LA VILLE. Types de documents > Politique Ville (Déclarations officielles) > N. Vallaud Belkacem déclare avoir engagé la pérennisation des PRE et évoque la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

N. Vallaud Belkacem déclare avoir engagé la pérennisation des PRE et évoque la place de l’Education nationale dans la politique de la Ville

27 juin 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans un entretien accordé à « La Gazette », la ministre des Droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports, Najat Vallaud-Belkacem, détaille les enjeux de la réforme de la politique de la ville et appelle les collectivités territoriales à se mobiliser.

[...] Mais le chantier n’est pas clos. Dès maintenant et jusqu’en septembre, les élus locaux et les préfets sont appelés à définir les contours précis des 1 300 quartiers prioritaires de métropole. Car seuls les élus, qui connaissent le terrain, sont en mesure de préciser le « quartier vécu » par les habitants et d’y inclure, par exemple, les établissements scolaires ou équipements sociaux fréquentés.

[...] Je serai attentive à ce qu’un certain nombre de dispositifs qui ont fait leur preuve, comme les programmes de réussite éducative, soient pérennisés dans les territoires de veille active. J’ai, d’ores et déjà, donné des instructions en ce sens aux préfets.

[...] Les ministères joueront-ils le jeu de la mobilisation en faveur des quartiers ?
La mobilisation du droit commun est la mère de toutes les batailles. Côté Etat, l’implication des ministères et des services déconcentrés commence à porter ses fruits. Prenez l’exemple de l’Education nationale qui consacre aux quartiers prioritaires 40 % des moyens mis sur la préscolarisation des enfants de moins de 3 ans ou celui des emplois d’avenir ciblés à près de 20 % sur les jeunes des quartiers, c’est deux fois plus que sur les autres contrats aidés, en 2011. Un effort important est également déployé concernant les places de crèches.

[...] C’est une volonté personnelle de la ministre Najat Vallaud-Belkacem, ajoutée récemment à la réforme de la politique de la ville : l’instauration d’une « clause du territoire le plus favorisé ».
« Je souhaite que, grâce aux contrats de ville, l’on puisse transposer dans les quartiers prioritaires les atouts des quartiers les plus favorisés pour en faire des territoires d’excellence », a-t-elle expliqué à « La Gazette », relayant une annonce faite le 17 juin dernier lors des journées d’échanges de la rénovation urbaine. Une excellence qui pourra passer par « la performance énergétique des bâtiments, la connectivité, la qualité des services publics ou l’apprentissage d’une langue rare au sein d’un établissement scolaire  ». Objectif : « Faire de ces quartiers défavorisés des territoires suffisamment attractifs pour y faciliter la mixité sociale. »

Extrait de lagazettedescommunes.fr du 26.06.14 : La réforme de la politique de la ville doit aller vite

Répondre à cet article