> ACTEURS et PARTENAIRES > Préfets des études > Séminaire OZP 2012. Les préfets des études > Séminaire OZP 2012 des préfets des études : Eléments de synthèse (5 p.), par (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Séminaire OZP 2012 des préfets des études : Eléments de synthèse (5 p.), par Maryse Esterle (Univ. Artois-IUFM, CNRS)

5 février 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Séminaire OZP des préfets des études (1er décembre 2012)

Séminaire des préfets des études, éléments de synthèse

Maryse Esterle,
Université d’Artois-IUFM, CESDIP-CNRS

Au terme de cette journée très riche en témoignages et en analyses, je présenterai quelques éléments de synthèse autour des questions posées par la fonction de préfets des études. Qu’est-ce que leur action dans les établissements solaires révèle, quelles sont les questions qu’elle pose ?

Un terme qui pose problème
Le simple intitulé de cette fonction, on l’a vu, est problématique : le terme de préfet fait penser au préfet de police, et est peu intelligible car relevant d’une terminologie étrangère à l’école publique, à l’inverse de l’enseignant, du conseiller d’éducation, du principal ou du proviseur, qui sont clairement identifiés par leur nom inscrit dans une histoire. Du reste, certains établissements ont transformé l’appellation en « coordonnateur de niveau », ce qui est plus clair et compréhensible.

Lire ci-dessous le texte intégral en format PDF (5p.)

 

Lire l’ensemble des 5 comptes rendus de ce séminaire

Documents joints



  • PDF - 76.9 ko

Répondre à cet article