> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > RYTHMES scolaires - OTS > Rythmes scolaires (Positions politiques, syndicales et associatives) > Le maire UDI de Drancy (Seine-Saint-Denis), "une des villes les plus (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le maire UDI de Drancy (Seine-Saint-Denis), "une des villes les plus pauvres d’Ile-de-France", fait l’estimation du coût pour sa commune de la réforme des rythmes scolaires

6 février 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Interrogé par la radio, Jean-Christophe Lagarde, député-maire UDI de Drancy (Seine-Saint-Denis), estime pour sa part qu’il va devoir embaucher au minimum 540 personnes pour s’occuper de 8.000 élèves de sa ville. Pour Drancy, le coût avoisinerait alors 800.000 euros, "déduction faite de l’aide que la commune touchera de l’Etat".

"Taxe foncière et taxe d’habitation vont devoir compenser ce que l’Etat refile comme charges aux communes. Ça représente 25 à 30% des impôts locaux. Dans une ville comme Drancy, une des plus pauvres d’Ile-de-France, ça ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval", affirme Jean-Christophe Lagarde sur Europe 1. "Si on ne veut pas le prendre sur les impôts, il faudra fermer la piscine municipale ou supprimer toutes les colonies de vacances."

Résultat : Jean-Christophe Lagarde annonce attendre la rentrée 2014 pour mettre en place les nouveaux rythmes scolaires.

Extrait de nousvelsobs.com du 065.02.13 : Rythmes scolaires. Une facture de 600 millions d’euros

Répondre à cet article