> 6 - ACTEURS et POSITIONS > POSITIONS (rubriques) > Positions politiques > Une proposition de l’UMP : financer les études de jeunes issus de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une proposition de l’UMP : financer les études de jeunes issus de l’immigration contre l’engagement d’enseigner pendant un certain nombre d’années dans leur académie d’origine

5 octobre 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

"Créer des bourses pour les meilleurs bacheliers des quartiers populaires, afin de financer leurs études et leur préparation au concours d’enseignant, en leur demandant, de manière contractuelle, d’enseigner dans leur académie d’origine pendant un certain nombre d’années (5 ans par exemple)." C’est la proposition que fait Camille Bedin, "secrétaire nationale à l’égalité des chances" de l’UMP.

Pour elle,"la réussite dans la profession d’enseignants issus de l’immigration" constituerait "un exemple pour les plus jeunes" et "une réponse inestimable aux agressions xénophobes de l’extrême droite". Elle prévient toutefois qu’il convient d’éviter d’être "caricatural", et ajoute que "les élèves sont susceptibles de s’identifier à des professeurs qui ne sont pas leurs ’semblables’. C’est pour encourager la mixité que les enseignants issus des quartiers populaires ne doivent pas être contraints d’y rester pendant toute leur carrière, et ne pas non plus reproduire à vie le schéma ’les profs des quartiers avec les élèves des quartiers’."

Extrait de touteduc.fr du 03.10.11 : L’UMP veut recruter des enseignants en banlieue

Répondre à cet article