> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIO. DEDOUBLEMENTS, Pdmqdc, Taille des classes > EP. Dédoubl., Pdmqdc, Taille (Positions de chercheurs) > Thomas Piketty rappelle son étude de 2004 sur l’impact d’une baisse des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Thomas Piketty rappelle son étude de 2004 sur l’impact d’une baisse des effectifs sur la réussite en ZEP

3 juin 2010 Version imprimable de cet article Version imprimable

Thomas Piketty, directeur d’études à l’EHESS, professeur à l’Ecole d’économie de Paris déplore l’absence de prise au sérieux des travaux de recherche dans les politiques publiques. Il est l’auteur d’une étude publiée en 2006 sur l’impact de la taille des classes sur la réussite scolaire dans les écoles, collèges et lycées français.

(...)
Il est d’usage de limiter le nombre d’élèves par classe en ZEP, mais ce n’est pas le cas partout. Contrairement à ce que l’on pense, il n’y a pas d’objectifs clairs sur la question de la taille des classes dans ces zones d’éducation prioritaires. Et aucun texte n’existe là-dessus

Extrait de educpros ;fr du 02.06.10 : Thomas Piketty, directeur d’études à l’EHESS : notre étude sur l’impact de la taille des classes a été mise au pilon

 

En pratique, la moyenne des effectifs en ZEP doit être autour d’1 ou 2 élèves de moins par classe par rapport aux autres établissements. Mais contrairement à ce que l’on pense, il n’y a pas de texte clair sur la question de la taille des classes dans les zones d’éducation prioritaires. Pourtant, on sait, par exemple, que réduire les effectifs de 5 élèves par classe aurait des effets.

Extrait de letudiant.fr du 04.06.10 : Moins de profs dans des classes plus chargées

 

Lire l’article de l’Expresso du 13.09.04

 

Lire le texte critique d’un membre du bureau de l’OZP : Questions à Thomas Piketty au sujet de la taille des classes, par François-Régis Guillaume

Répondre à cet article