Dans les Alpes-Maritimes, des établissements de centre ville dans des quartiers populaires se vident de leurs effectifs

1er septembre 2009 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de maville.com du 31.08.09 : La carte scolaire assouplie favorise la concurrence entre établissements

(...) Il y a d’un côté les familles qui savent à quelle porte frapper et celles qui ne savent pas. Celles qui ont les moyens de bouger, et d’autres pas, qui restent dans le quartier. Résultat, les établissements scolaires situés en ZEP ont conservé leurs effectifs. Tel n’est pas le cas de ceux situés en centre-ville, dans des quartiers en voie de paupérisation, qui ont vu partir les élèves des classes moyennes. »

Lire l’article intégral

Répondre à cet article