Dans la ZEP d’Autun (71)

10 février 2005

Extrait du « Journal de Saône-et-Loire » du 09.02.05 : au sujet des projets de fermeture de classes

Dans un communiqué, le maire d’Autun et président de la Communauté de Communes de l’Autunois, Rémy Rebeyrotte indique que depuis la mi-janvier, la CCA a « engagé un nouveau bras de fer avec l’Inspection Académique » sur les projets de fermetures de classes dans l’agglomération autunoise.

Le maire souligne que sur les 4 fermetures prévues initialement, « il ne reste que trois menaces » car l’école de St-Pantaléon n’est « plus concernée au vu du projet de regroupement des écoles sur St-Pantaléon et des effectifs anticipés à la hausse ». Pour les trois autres classes (une au Parc, une au Clos Jovet et une à Victor Hugo primaire), les échanges se poursuivent. « La CCA et l’Inspection n’ont pas trouvé d’accord ni sur les effectifs attendus, ni sur les choix pédagogiques ».

Rémy Rebeyrotte ajoute : « En effet, comment pourrait-on accepter des réductions drastiques et aveugles dans les écoles situées en zone d’éducation prioritaire (ZEP) ou en zone caractéristiques ZEP. Ce serait un nouveau recul tout à fait inadmissible de la part de l’État et particulièrement de l’Éducation Nationale ».

« J’ai rencontré des représentants des parents d’élèves des différentes écoles, parents dont la mobilisation joue un grand rôle », ajoute-t-il avant d’être assuré que leur mobilisation, le 24 février prochain, et leur engagement aux côtés des élus, sera déterminant.

Le maire ajoute que la ville s’apprête « à investir fortement en 2005 à St-Pantaléon, dans le cadre du regroupement des écoles, et en 2006, à l’école du Parc. « Elle soutiendra aussi le maintien des classes en question, comme elle l’a fait au Clos Jovet ».

Enfin, R.Rebeyrotte souligne que la CCA et la ville se réjouissent par ailleurs « de la création d’un poste d’enseignant au futur centre éducatif de Fragny et d’une classe d’unité pédagogique d’intégration (UPI) au Collège du Vallon pour les enfants ayant des difficultés d’acquisition et d’apprentissage ».

Répondre à cet article