Les 3 principaux candidats et la carte scolaire

31 mars 2007 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extraits du site « Les infos.com », le 30.03.07 : Carte scolaire : Les candidats naviguent à vue

Le débat sur la carte scolaire se précise, chacun des principaux candidats donnant son point de vue sur la question. Rappelons que la carte scolaire définit que chaque école/collège/lycée, est propre à chaque quartier/ville, et fait ainsi en sorte que toutes les catégories sociale se retrouvent et se mélange. Dans la pratique toutefois, un tiers des personnes, ne vont pas dans le secteur de leur carte scolaire, par de multiples moyens, dérogations (par le lieu de travail, lieu de résidence de l’assistance maternelle...), fausse adresse etc.

Pour Ségolène Royal, la carte scolaire aboutit à créer des inégalités. La candidate PS détaille ainsi dans son programme qu’il faut : "Réviser la carte scolaire pour supprimer les ghettos scolaires, assurer la mixité sociale et constituer des réseaux d’éducation prioritaire". Il s’agit en fait d’élargir les zones de la carte scolaire pour que toute zone comprenne des établissements favorisés et des établissements défavorisés.

Nicolas Sarkozy, lui, veut supprimer la carte scolaire. Il propose d’accorder leur autonomie aux établissements scolaires, de créer un organisme chargé de les évaluer et de faire aider davantage par l’Etat les écoles en difficulté.

Quant à François Bayrou, qui a été tour à tour enseignant et ministre de l’Éducation nationale, il préfère la conserver, indiquant que « renoncer à la carte scolaire, c’est légitimer une situation de déséquilibre entre des lieux d’enseignement privilégiés et d’autres défavorisés, alors que c’est ce qu’il faut enrayer ». La carte scolaire fait ainsi, pour le candidat UDF, partie des principes même de l’école républicaine française.

Répondre à cet article