> INEGALITES SCOL. et TERRITOR., MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, (...) > Mixité sociale et carte scolaire > (Archives). La carte scolaire dans la campagne présidentielle de (...) > La FCPE souhaite que le privé soit intégré à la carte scolaire

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La FCPE souhaite que le privé soit intégré à la carte scolaire

25 janvier 2007 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extraits du site « VousNousIls », le 25.01.07 : Présidentielle : les parents FCPE posent 41 questions sur l’Ecole aux candidats

Les parents d’élèves de la FCPE (gauche) ont envoyé aux candidats à la présidentielle une série de 41 questions balayant des aspects très divers de l’Education et appuyés sur ses propres propositions pour "une Ecole laïque, équitable, démocratique et plus juste, surtout".

Ces questions ont été envoyées à Nicolas Sarkozy (UMP), Ségolène Royal (PS), François Bayrou (UDF), Marie-George Buffet (PCF), Arlette Laguiller (LO), Dominique Voynet (Verts) et Olivier Besancenot (LCR), a annoncé mercredi leur président Faride Hamana lors d’une conférence de presse.

Leurs réponses seront publiées dans la revue de la FCPE tirée à 230.000 exemplaires. Parallèlement, une campagne d’affichage a été lancée devant les établissements scolaires, résumant les "priorités" de la fédération et dont le but est de "sensibiliser les parents à la dimension présidentielle".

"Nous n’avons pas envoyé ce questionnaire à Jean-Marie Le Pen et Philippe de Villiers, c’est une décision politique", a détaillé Faride Hamana.

Sur ses terrains de prédilection que sont la gratuité et la laïcité de l’Ecole publique, la FCPE interroge les candidats sur la suppression des bourses au mérite et élargir celles à caractère purement social, et sur des ristournes fiscales pour les cours de soutien privé.
"L’Education nationale doit être son propre recours en matière de soutien scolaire", a expliqué le responsable, en demandant "l’intégration du soutien individualisé dans les missions des enseignants". La FCPE souhaite également que les établissements privés sous contrat soient intégrés à la carte scolaire.

La fédération demande la création d’une "allocation autonomie jeunesse", à "concevoir en fonction du niveau social" des parents et qui doit "englober tous les besoins, dont le logement", a détaillé M. Hamana.
Il a par ailleurs rappelé que "les parents sont angoissés par rapport à la sécurité dans les établissements où il y a un manque d’encadrement humain : les nouvelles suppressions de postes annoncées pour la rentrée ne répondent pas aux angoisses des parents".

Répondre à cet article