> EDUCATION PRIORITAIRE (politique d’) > EDUC. PRIOR. Cla > Au conseil des ministres : J.-M. Blanquer fait le point sur les réformes en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Au conseil des ministres : J.-M. Blanquer fait le point sur les réformes en cours : dédoublement, remplacements, Devoirs faits... (ToutEduc)

24 mars

Conseil des ministres : Jean-Noël Tronc nommé directeur général du CNED, Jean-Michel Blanquer fait le point sur les réformes en cours

Jean-Noël Tronc est nommé directeur général du Centre national d’enseignement à distance à l’occasion du Conseil des ministres de ce 23 mars. Il remplace donc Michel Reverchon-Billot à la tête du CNED. Selon sa notice Wikipedia, il est diplômé de l’ESSEC et de sciences po, il a fondé un club des jeunes rocardiens, a été assistant parlementaire de Gérard Fuchs, chargé de mission au commissariat général au plan, conseiller pour les technologies et la société de l’information du Premier ministre Lionel Jospin, il a participé à la déclaration franco-américaine sur la société de l’information et le commerce électronique et a été conseiller spécial du Président Directeur général de France Télécom avant de rejoindre Canal +, puis directeur général de la Sacem, poste qu’il quitte en 2021, "contraint au départ suite au conflit qui l’opposait à une partie des membres de son conseil d’administration", selon Télérama.

Par ailleurs, Jean-Michel Blanquer a présenté "un point sur les réformes dont le ministère est chargé" : "55 % des classes de grande section et 100 % des classes de CP et de CE1 sont dédoublées en REP et REP+. La mesure bénéficie aujourd’hui à 350 000 élèves". En ce qui concerne la limitation des effectifs des classes à 24 élèves (hors éducation prioritaire, ndlr), elle concerrne "aujourd’hui 79,5 % des classes de grande section, CP et CE1". Le ministre évoque aussi une "réduction des écarts entre les élèves scolarisés en éducation prioritaire et hors éducation prioritaire" (ce qui ne correspond pas aux données de la DEPP, ndlr).

"Plus de 400 000 élèves en situation de handicap sont scolarisés à l’école, soit 100 000 de plus qu’en 2017. Au quotidien, 125 500 accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) participent à leur inclusion (...). Plus de 320 dispositifs (ont été) déployés dans le cadre de la stratégie autisme et 1 300 unités pour l’inclusion scolaire (ULIS) ont été créées depuis 2017 (...)."

Le ministre évoque encore l’exigence de continuité du service d’éducation "en cas d’absence d’un professeur", exigence renforcée par la situation sanitaire qui en a complexifié la mise en œuvre. Il indique que "le ministère expérimente une solution numérique permettant d’optimiser les ressources de remplacement à l’échelle départementale.“

Il indique aussi que le dispositif "Devoirs faits" bénéficie aujourd’hui à 30 % des collégiens et "à près d’un collégien sur deux en éducation prioritaire renforcée (REP+). Les élèves de 6e sont les premiers bénéficiaires du dispositif (42 %)" tandis que le dispositif "e-Devoirs Faits", "qui offre une solution dématérialisée d’accompagnement à distance par des étudiants rémunérés est en cours de déploiement dans plusieurs académies", "afin de répondre à certaines difficultés de déploiement dans les zones rurales".

Le compte-rendu vidéo ici

http://www.touteduc.fr/fr/abonnes/article/id-20103-conseil-des-ministres-jean-noel-tronc-nomme-directeur-general-du-cned-jean-michel-blanquer-fait-le-point-sur-les-reformes-en-cours

Répondre à cet article