> ACCOMPAGNEMENT, SOCLE et INTERDEGRES, ÉVALUATION, ORIENTATION > Orientation scolaire et Découverte professionnelle, Stages 3e > Orientation scolaire > Dans un Livre blanc, les Régions de France veulent davantage de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Dans un Livre blanc, les Régions de France veulent davantage de responsabilités sur l’orientation

9 mars

Orientation : Les régions demandent une pleine compétence
"Les jeunes doivent pouvoir compter sur l’accompagnement de la région dès la première année au collège (via les premières informations sur l’orientation professionnelle), puis au lycée afin de préparer leur entrée dans la vie professionnelle". Alors que le candidat E Macron veut confier l’éducation à l’orientation au collège aux entreprises, l’Association des régions de France demande dans un Livre blanc d’en être chargée. Les régions veulent aussi davantage de pouvoir dans les lycées. Elles revendiquent le transfert des gestionnaires, décidé récemment par la loi 3DS, et la modification de la gouvernance des lycées avec un président de CA qui ne serait plus le proviseur mais une personnalité extérieure au lycée. Elles veulent aussi "sécuriser l’enseignement immersif des langues régionales", un sujet qui les a longtemps opposées à JM BLanquer.

Extrait de cafepedagogique.net du 09.03.22

 

« Les Régions de France souhaitent avoir “la responsabilité des délégations régionales de l’Onisep“ »

Les Régions de France ont présenté ce mardi 8 mars leur livre blanc “Vers une République de la confiance“. Pour sa présidente Carole Delga, il ne s’agit “pas d’une simple liste de revendications mais d’un document propositionnel“, feuille de route pour la relation avec le prochain gouvernement dans un “contexte fort différent“ (à celui de 2017, ndlr), notamment en raison de la crise climatique qui a pris une ampleur que nous vivons quotidiennement, de la crise sociale majeure des gilets jaunes, de la crise sanitaire ou encore de la crise géopolitique actuelle.

Pour Renaud Muselier, président de la région PACA, ce livre blanc est un exercice collectif qui traduit “le souhait d’un rôle élargi dans le futur“ pour les Régions de France. Trois grandes ambitions se dégagent de ce livre blanc, à savoir “régénérer la vie démocratique, libérer les énergies pour proposer des réponses plus rapides, et restaurer la confiance“, dont Carole Delga a détaillé plusieurs aspects au sujet de l’école.

La présidence du Conseil d’administration

Les Régions de France aspirent, au niveau législatif et concernant la jeunesse, à “ouvrir la gouvernance des lycées sur la société civile“ pour que le président.e du conseil d’administration en soit issu, à l’instar de l’enseignement agricole. Il y a également le souhait d’une “souplesse renforcée en matière d’orientation“ pour lutter contre la discrimination et le déterminisme social. La présidente de la Région Occitanie évoque, faisant référence aux propos d’Emmanuel Macron la veille à Poissy (voir ToutEduc ici), la volonté d’ouvrir l’école à l’entreprise, indiquant “nous n’avons pas besoin d’une école sanctuaire, mais au contraire d’une école qui s’ouvre sur le monde“.

François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire a quelque peu prolongé ces éléments de présentation du livre blanc des Régions, pour lequel il définit trois angles structurants pour leur action future (simplification, clarification et territorialisation de l’action publique).

Il estime que les régions ont “prouvé que si les problèmes sont portés à l’échelle des régions, nous sommes efficaces et nous avançons“. Il demande de plus, “une responsabilité sur la carte des formations professionnelle et technologique confiée aux régions“, afin de construire une “vision d’avenir“ du développement économique et social, et pour avoir “plus de réactivité sur l’évolution des formations“ au travers d’une “vision dynamique“ de l’économie territorialisée.

La responsabilité de l’orientation

Et si “un morceau de compétence“ a déjà été transféré au régions, celles-ci voudraient “prendre complètement responsabilité de l’orientation“, ce qui “suppose qu’il y ait un rapprochement avec le monde économique“ dans le cadre des stages ou encore d’une présentation des métiers par les branches professionnelles dans les établissements.

Aussi, François Bonneau souhaiterait que les Régions obtiennent la responsabilité des délégations régionales de l’Onisep, ainsi que la création d’une agence de l’orientation dans chaque région “qui fédère l’ensemble des acteurs“.

La vidéo ici

Extrait de touteduc.fr du 08.03.22

 

Voir aussi

François Bonneau : "L’orientation est un sujet majeur, il lui faut des réponses majeures"

Au lendemain de la présentation d’un livre blanc des régions qui propose d’accroître la compétence des régions en matière d’orientation, François Bonneau, président du conseil régional Centre-Val de Loire et de la commission de l’éducation de Régions de France, fait le point pour Localtis sur les sujets d’éducation.

Extrait de banquedesterritoires.fr du 09.03.22

Répondre à cet article