> 4 - Actes et Productions de l’OZP > TOUT SAVOIR SUR LES ZEP. Une série de fiches OZP (2004-2012) > Le dispositif "Ecole ouverte"

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le dispositif "Ecole ouverte"

2010 Version imprimable de cet article Version imprimable

Des fiches pour tout savoir sur l’éducation prioritaire

Le dispositif Ecole ouverte

 

Le dispositif Ecole ouverte est une opération interministérielle créée en 1991 qui propose aux jeunes pendant les vacances scolaires des activités favorisant un rapport plus positif à l’école.

Le dispositif École ouverte s’inscrit dans trois priorités gouvernementales : lutter contre l’exclusion, favoriser la réussite scolaire, mieux intégrer les futurs citoyens. Initialement, cette opération s’adressait aux établissements en ZEP ou en zone sensible. Elle s’est ensuite étendue à tout type d’établissement situé dans un contexte culturel et économique difficile, notamment dans le « rural isolé ».
Elle est conduite par les ministères de l’Éducation nationale, des Affaires sociales, de la Justice, de l’Intérieur et la délégation interministérielle à la ville, l’ACSE (agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances).
Les moyens financiers sont complétés par des crédits locaux (préfecture, régions, départements, municipalités, entreprises...)

- Le pilotage : un groupe de pilotage régional, co-présidé par le préfet et le recteur, s’assure de la conformité des projets par rapport aux attentes et critères énoncés dans la circulaire, veille à la mobilisation et la répartition des financements complémentaires indispensables. Il assure le suivi et le bilan de ces opérations.

- L’encadrement : il est composé d’enseignants, d’EVS, d’ intervenants hors Éducation nationale (associations, collectivités locales, Jeunesse et Sports...)

- Le public, majoritairement constitué de jeunes de 11 à 18 ans est en constante augmentation :
. 12 établissements étaient impliqués en 1991,
. 63 (46 situés en ZEP et DSU) en 1992,
. 190 en 1997,
. 500 en 2001.
. En 1997, 26500 élèves ont bénéficié de ce dispositif,
. En 2001, 65 000 jeunes ont bénéficié de ce dispositif.
. En 2005 : 114300 jeunes ont été accueillis ; 655 établissements étaient engagés dans l’opération.
. En 2006 : 125 930 élèves ont été accueillis ; 693 établissements engagés.

- Les activités : Ecole ouverte propose aux jeunes restés sur place des activités sportives, de loisir et éducatives, dans les collèges et les lycées des quartiers défavorisés, pendant les vacances. La participation est libre, aussi bien pour les animateurs que pour les jeunes. La gestion est collective et les responsabilités partagées. En responsabilisant les jeunes dans les choix des activités organisées, l’école devient un lieu de socialisation et d’exercice de la citoyenneté.
D’une manière générale, les activités se répartissent dans les domaines suivants :
. sport,
. culture (spectacles, visites, réalisations, technologies),
. accompagnement scolaire : mise à niveau et rattrapage,
. participation à des sorties ou à des séjours.
Ces activités sont elles-mêmes à la croisée d’activités de prévention de la délinquance, de sécurité routière avec des intervenants extérieurs comme les personnels de la police et de la gendarmerie, de santé et d’information sur la toxicomanie, et des actions de citoyenneté avec des juristes.
Complémentaires du dispositif Ville-Vie-Vacances, les activités d’École ouverte mettent ainsi en valeur le rôle moteur de l’école intégrée à son quartier, et sa permanence dans la vie urbaine. À la fois CLSH (centre de loisirs sans hébergement) voire CVL (centre de vacances et de loisirs) et cours de rattrapage, École ouverte contribue à changer les rapports entre les élèves et leurs enseignants ou encadrants de tous les jours.

Cette opération s’adresse en priorité aux écoliers et collégiens des réseaux Ambition réussite.
Elle doit s’articuler avec les différents dispositifs locaux existants, par exemple dans le cadre des CEL. La circulaire du 6 avril 2006 [1] insiste sur l’importance du dispositif en éducat du 6 avril 2006.ion prioritaire : Si chaque collège en éducation prioritaire s’efforce de proposer une opération École ouverte, de préférence pendant les vacances scolaires, c’est nécessairement dans les collèges des réseaux Ambition réussite que celle-ci devra être développée en priorité.
L’engagement dans cette opération repose sur le seul volontariat des établissements, des chefs d’établissement, des enseignants et autres membres de l’équipe éducative, dans le cadre du projet d’établissement et avec l’aval du conseil d’administration. Des crédits importants sont prévus pour le paiement des intervenants, pour le financement des activités et du petit matériel.

 

Documents

- Les pages du site Eduscol
consacrées au dispositif Ecole ouverte
- Historique de l’école ouverte : entretien avec Alain Seksig, Inspecteur de l’Education nationale. L’Education prioritaire, réseau d’éducation prioritaire n°18, avril 2006. Académie de Créteil.

L’éducation prioritaire, n° 18, avril 2006


- Le dispositif sur le terrain : voir la rubrique "Ecole ouverte" sur le site de l’OZP

 

Retour au sommaire des fiches

Notes

[1Principe et modalités de la politique de l’éducation prioritaireCirculaire n°2006-058 du 30 mars 2006. BOEN n°14.

Répondre à cet article