> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > Educ. prior. (Positions) > Educ. prior. Positions de chercheurs et ex-responsables du MEN > « Le concept même d’éducation prioritaire est en jeu » (Daniel Frandji, Lyon I) (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

« Le concept même d’éducation prioritaire est en jeu » (Daniel Frandji, Lyon I) (Le Monde de l’éducation)

1er décembre 2020 Version imprimable de cet article Version imprimable

« Le concept même d’éducation prioritaire est en jeu »
Après l’annonce d’une expérimentation de la réforme de l’éducation prioritaire dès septembre 2021, le sociologue Daniel Frandji rappelle les quarante ans de politiques en direction des établissements en difficulté, et s’inquiète du virage amorcé et du risque de « mise en concurrence des territoires et des établissements ».

[...] Si le bilan de quarante ans d’éducation prioritaire « est incontestablement décevant car les attentes initiales étaient fortes », pour Daniel Frandji, maître de conférences en science de l’éducation à Lyon-I et spécialiste de la territorialisation des politiques éducatives, « c’est le concept même d’éducation prioritaire qui est en jeu » avec cette réforme selon lui, ainsi que l’objectif de démocratisation de l’institution scolaire.

Selon vous, ces annonces marquent-elles un tournant important dans la manière de penser l’éducation prioritaire ?
Les politiques d’éducation prioritaire ont déjà été réorientées à plusieurs reprises depuis leur mise en place, mais le virage dans la philosophie de l’éducation prioritaire est inédit. En finir, ou presque, avec la carte de l’éducation prioritaire pour la remplacer par des « contrats locaux » entre les établissements et les rectorats fait courir le risque de la fin d’une politique nationale de l’éducation prioritaire. Le principe de la répartition des moyens au niveau local, sur la base de critères dont on ne sait en fait pas grand-chose pour l’instant, peut opacifier, voire totalement diluer l’enjeu de lutte contre les inégalités sociales en matière de scolarité. Le parallèle et la confusion qui sont faits avec les problématiques des territoires ruraux renforcent l’idée que c’est le concept même d’éducation prioritaire qui est en jeu.

[...] Il faut toutefois noter la parenthèse qu’a constituée la loi de refondation de l’école de 2013 avec une philosophie proche de celle des débuts, qui entendait renouer avec l’enjeu de lutte contre les inégalités sociales en matière de scolarité. On en revenait bien plus à une logique de compensation, mais revisitée, avec notamment l’impulsion d’un important travail d’outillage et de formation des personnels en REP, grâce à la construction d’un original référentiel de l’éducation prioritaire. Le ministère avait alors impulsé un travail de concertation entre acteurs professionnels, chercheurs, y compris en sciences sociales de l’éducation, et des corps d’inspection. Il serait plus que dommage de ne pas voir ceci poursuivi, a fortiori sans évaluation.

 

En bas à gauche les mots-clés de l’article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la rubrique Educ. prior. Positions de chercheurs et ex-responsables du MEN (chemin en haut de la page 🏠)

Répondre à cet article