> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Dédoublement, Pdmqdc, Taille des classes > EP. Dédoubl., Pdmqdc, Taille (Positions de chercheurs et experts (...) > Bruno Humbeeck, psychopédagogue belge : "Des groupes de 12 élèves maximum, et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Bruno Humbeeck, psychopédagogue belge : "Des groupes de 12 élèves maximum, et le présentiel réduit pour n’y faire que des choses qui sont très significatives"

21 août 2020 Version imprimable de cet article Version imprimable

Changer le système scolaire : "Des groupes de 12 élèves maximum, et le présentiel réduit pour n’y faire que des choses qui sont très significatives"

[...] Pour Bruno Humbeeck [psychopédagogue], pas de doute, "entre prêche et enseignement, le but n’est pas le même et le moyen d’y parvenir devrait donc être différent. Les grands nombres sont très efficaces pour prêcher : c’est économique car une seule personne dit les choses à un grand nombre de gens, mais sur le plan pédagogique, on ne peut nier que ça n’est pas une méthode efficace."

[...] Les petits groupes sont moins intimidants et moins énergivores
L’avantage du groupe de 10 est de permettre à tous les élèves de poser leurs questions, même les élèves les plus défavorisés, moins à l’aise à l’idée de prendre la parole devant un grand groupe. Par ailleurs, quand les enseignants se retrouvent face à un trop grand groupe, ils dépensent une énergie incroyable à gérer le groupe plutôt qu’à enseigner.

"Revenir à des groupes de 10 n’est ni inconcevable ni compliqué, du moment qu’on n’oblige pas les enseignants à répéter 3 fois la matière", explique Bruno Humbeeck. En cela, le numérique peut aider :
Extrait de rtbf.be du- 16.08.20

 

Voir la sous-rubrique EP. Dédoubl., Pdmqdc, Taille (Positions de chercheurs et experts ex-responsables du MEN)

Voir le mot-clé Taille des classes (hors dédoublements) (gr 5)/

Répondre à cet article