> PILOTAGE, MIXITE SOC., ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION... > Mixité sociale et Carte scolaire > Mixité sociale et Carte scolaire (Positions politiques et syndicales) > Le blog Vivement l’école (Christophe Chartreux), proche du PS, fait des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le blog Vivement l’école (Christophe Chartreux), proche du PS, fait des propositions sur la mixité sociale et l’éducation prioritaire

11 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

Vers des écoles efficaces, équitables et justes...

Efficacité, équité, absence d’humiliations et de violences sont des objectifs complémentaires et non pas concurrents. Les pays scandinaves, comme souvent en matière sociale, montrent la voie. Par ailleurs, les usagers du système scolaire adhèrent aujourd’hui à ces trois objectifs :

plus aucun groupe social ne dédaigne ni ne rejette l’école
plus aucun enseignant (à part quelques uns qui écrivent des livres de ressentiment) ne pense que l’école est quitte de l’objectif d’enseigner le plus de compétences possible au plus grand nombre.

VERS UN IDEAL

Imaginons, avec Gaëtane Chapelle et Denis Meuret entre autres chercheurs, le scénario (optimiste) suivant :

La Nation devra se persuader (ou devra l’être par les politiques) que :

l’éducation est un des moyens de faire face aux défis et risques d’une économie ouverte ;
l’éducation est un des moyens d’accroître les capacités des individus à faire face à un environnement instable.

Deux objectifs sont à en déduire, de manière REELLE ET URGENTE :

accroître la maîtrise des compétences de base en ne laissant personne quitter le système sans un socle commun de compétences ET de connaissances ;
donner aux élèves la capacité de faire face au nouveau, à l’inattendu avec la mobilisation de TOUTES les disciplines pour favoriser la prise d’initiative, le travail collectif, la critique, l’invention, l’expérimentation.
[...]

Les usagers pourraient choisir leurs établissements dans des conditions telles que les effets négatifs de choix seraient supprimés (je rappelle que je suis ici dans le cadre d’un scénario optimiste).

D’une part, la politique « ZEP » doit être renouvelée, en aucun cas supprimée ! Ces établissements, à l’intérieur desquels les équipes pédagogiques accomplissent des prouesses quotidiennes dans l’anonymat le plus total et l’absence de reconnaissance, devront recevoir une surdotation significativement plus forte que celle octroyée aujourd’hui.

D’autre part, « l’ampleur de ces surdotations devra dépendre de la proportion d’élèves défavorisés » (Claude Thélot). Elles reposeront sur des procédures simples et ne devront pas reculer devant le fait de privilégier, parmi les élèves défavorisés, les plus prometteurs.

Quant au choix des établissements, il se fonderait, non pas sur l’efficacité de l’enseignement des compétences fondamentales, encore moins sur le détournement de la carte scolaire devenu « sport national » des familles aisées, mais sur la partie non contrainte de l’enseignement. L’orientation vers des filières plus ou moins exigeantes se devra se faire, elle, sur la maîtrise des compétences fondamentales au moment de l’entrée en lycée ou bien, si le Lycée était intégré à la scolarité obligatoire, au moment de l’entrée dans l’enseignement supérieur. Trois conséquences positives nos yeux :

§ Un tel système assurant que les élèves d’un même établissement présentent une forte hétérogénéité dans la maîtrise des compétences (le Banding System à Londres) deviendra alors acceptable par toutes les familles puisqu’une qualité d’enseignement sera garantie pour tous et par tous. Cette mixité (Forts et faibles ensemble) se traduira par plus d’efficacité et d’équité ;

§ La possibilité de choisir son établissement ne pourra plus être induit par leur hiérarchisation provoquant à la fois la ségrégation urbaine et la ségrégation scolaire. Au contraire, s’établira alors une coopération entre établissements permettant à ceux-ci d’offrir aux élèves un éventail maximal d’activités et de s’entraider pour la réalisation d’objectifs communs.

§ Le choix de l’établissement donnera alors à tous les possibilités dont profitent actuellement les plus favorisés. [...]

Extrait de demain-lecole.overblog.com du 06.10.19

Répondre à cet article