> EDUCATION PRIORITAIRE > Educ Prior. Ile Maurice > Fête nationale dans une ZEP de l’Ile Maurice

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Fête nationale dans une ZEP de l’Ile Maurice

12 mars 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de « L’Express.mu » du 11.03.06 : La fête dans le partage

Dans tous les établissements scolaires, de l’école de Grand-Baie au Queen Elizabeth College de Rose-Hill, la liesse était au rendez-vous pour la lecture du message premierministériel. Un seul accord pour vivre l’unité.
« C’est la seule fête vraiment nationale que nous ayons », relève froidement Ishaan, élève de Standard VI à l’école primaire de Grand-Baie. La cérémonie d’hier matin était en effet un événement majeur pour les enfants. Anthony, Jérémy et Lorianne, les camarades de classe d’Ishaan, acquiescent : « Toutes les communautés célèbrent ce jour. Ki li indyen, mizilman, kreol ou sinwa. Li vrement nasyonal », ajoute Anthony.

L’école, située à la rue La Salette, est la fierté de la localité. Depuis l’arrivée du maître d’école, Abdool Motalib Chamroo, en 2003, elle a connu une vraie révolution. D’un taux de réussite de 32 % il y a deux ans, qui la condamnait à devenir une école ZEP (Zones d’éducation prioritaires), elle est passée au-delà des 65 % l’année dernière. Et cela quoique sa capacité d’accueil soit dépassée.

Pour le lever de drapeau, la discipline est de rigueur. Le moment est important et revêt une portée symbolique. Et M. Chamroo, comme l’appellent les élèves et enseignants de l’école, veut que les enfants en comprennent la pleine mesure.

« Nous avons eu une semaine placée sous le signe de l’Indépendance pour leur expliquer ce que c’est et quelle en est l’importance », explique le maître d’école.

Massés en rangs dans la petite cour de l’école, les enfants chantent à pleins poumons l’hymne national. Ensuite viendra le message du Premier ministre, lu dans toutes les écoles. Et trois « hourras » pour la République de Maurice.

(...)

Répondre à cet article