> 5 - TYPES DE DOCUMENTS : Annuaires, Textes et Rapports officiels, (...) > DOSSIERS et GUIDES > Eros et logos. Education et sexualité, Dialogue n°170, octobre 2018 (un (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Eros et logos. Education et sexualité, Dialogue n°170, octobre 2018 (un article sur un CP en REP+)

25 octobre 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Eros et logos.
Education et sexualité

Dialogue n° 170
GFEN, octobre 2018, 52 pages, 8 €

La sexualité, dans tous ses états et dimensions, intéresse l’éducation nouvelle. Les discours produits posent des questions socialement vives, enjeux de batailles politiques.
Centrées essentiellement sur le champ scolaire, les contributions à ce numéro s’organisent autour de trois grandes thématiques :
- L’éducation à la sexualité. Ses différents aspects : biologique, affectif, social, sont à construire avec les élèves.
- La jouissance d’apprendre. Le désir de savoir se noue dans la continuité entre curiosité intellectuelle et curiosité sexuelle. En tant qu’émotion, la sexualité occupe une grande place dans les processus d’apprentissage et de création.
- Les questions de genre. Le genre qui se construit dès la maternelle. Le genre qui informe la langue, son orthographe et sa grammaire.
Chaque fois, ce qui intéresse, c’est recentrer la réflexion sur la question politique, sur sexualité et position de pouvoir. La sexualité, l’amour, sont des pratiques socialement construites. Il s’agit alors d’éduquer à un rapport au monde, émancipateur.
Ce numéro de Dialogue apporte sa contribution à ces réflexions.

 

Sommaire
Éditorial
Éducation et sexualité... un couple légitime
Patrick RAYMOND

Éduquer à la sexualité
Éduquer à la sexualité en 2018 : une pratique émancipatrice !
Geneviève GUILPAIN

« Maître, comment on fait les bébés ? »
Damien SAGE

« Demande à... » Note d’audition de l’émission « Le téléphone sonne » consacrée à la sexualité des adolescents
par Jean-Jacques VIDAL

Cinéphilosopher pour réfléchir sur la sexualité au lycée : l’étude de Spartacus de Kubrick
Rémy DAVID

Paroles d’infirmières d’établissements scolaires
Interview par Jean-Jacques VIDAL

Paroles pour adolescents ou Le complexe du homard de Françoise Dolto, Catherine Dolto, Colette Percheminier
Note de lecture par Josette MARTY

Un savoir bien singulier : la sexualité de l’humain
Gilbert JEANVION

Jouissance d’apprendre
Sexualité au collège : je t’aime, moi non plus ?
Valérie SULTAN

Parlez-moi d’amour...
Maria-Alice MÉDIONI

L’enfant et la peur d’apprendre de Serge BOIMARE
Note de lecture par Jean-Jacques VIDAL

Quel beau métier, professeur !
Jean-Louis CORDONNIER

Sexualité : dissonances à l’œuvre. Un atelier dans les parages du peintre Francis Bacon
Michel NEUMAYER

Questions de genre
Le genre en maternelle : pourquoi se poser la question ? comment l’aborder ?
Damien SAGE

Aborder la question de genre dans une classe de CE1 en Rep+ au fil de la vie de la classe
Jany VIDAL
Extrait : Aborder la question de genre dans une classe de CE1 en Rep + au fil de la vie de la classe
Jany VIDAL
C’est la rentrée, en REP +, je vais avoir 13 élèves de CE1 dans ma salle de classe qui permettait d’en accueillir une vingtaine. Six filles et sept garçons. C’est l’occasion d’en repenser l’organisation spatiale, question que je choisis d’aborder avec mes élèves. Pour cela, je garde le mobilier actuel que je dispose assez « classiquement » : trois rangées de tables et un coin regroupement.
Le jour de la rentrée, après un accueil au coin regroupement, je laisse les 13 élèves déambuler autour des 20 tables à leur disposition avec pour consigne « Vous pouvez marcher dans la classe, vous arrêter de temps en temps, chercher un endroit où vous vous sentez bien, où vous avez envie de vous installer ». Les rangées de tables se remplissent de cette manière : la première (proche du tableau) est occupée majoritairement par des filles, un garçon s’installe seul dans la rangée du milieu et la rangée du fond sera complète : 5 garçons et 2 filles.
Après quelques jours arrivent les premières demandes de changement de place pour être à côté d’un copain, plus près du tableau. Cette fois-ci, il n’y a plus de filles dans la rangée du fond, aucun garçon au premier rang.

L’écriture est-elle sexiste ? Nous n’enseignerons plus que le masculin l’emporte sur le féminin
Manifeste

L’écriture est-elle sexiste ? Elle inclut quoi, l’écriture inclusive ?
Eveline CHARMEUX

Point de côté d’Anne PERCIN
Note de lecture par Valérie SULTAN

 

Le cahier du LIEN
Édito
Diana DRAGHICI (GROEN)

Va multumesc România
Étiennette VELLAS (GREN)

Faire de l’éducation un art social
Diana DRAGHICI (GROEN)

Retour en Haïti
Lorson Ovilmar (IEPEN)

La métaphore du fleuve
Pascale Lassablière-Hilhorst (GBEN)

Du neuf au bord du Danube
Charles PEPINSTER (GBEN)

La rencontre des territoires partagés et leur analyse
Pascale BELLEFLAMME (GBEN), Claire DESCLOUX (GREN)

Pano, poulies et cordes : savoirs et éthiques au coeur de nos engagements
Catherine LEDRAPIER (GFEN)

Écologie, qui sont les experts ?
Michel NEUMAYER (GFEN)

Lire des extraits du dossier

Extrait de gfen.asso d’octobre 2018 : http://www.gfen.asso.fr/fr/dialogue_170

Répondre à cet article