> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > TYPE DE DOCUMENT > RAPPORT OFFICIEL > Rapport parlementaire : AN, Cese, Sénat > Directeurs d’école : une "mission flash" parlementaire (août 2018) préconise (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Directeurs d’école : une "mission flash" parlementaire (août 2018) préconise de créer un véritable statut avec un recrutement sur concours et VAE

8 août Version imprimable de cet article Version imprimable

La commission des Affaires culturelles et de l’Éducation a confié à Mmes Cécile Rilhac , députée du Val-d’Oise (La République en Marche) et Valérie Bazin-Malgras, députée de l’Aube (Les Républicains) une « mission flash » sur les directeurs d’école.
Cette mission était chargée de faire le point sur les fonctions et l’exercice des missions des directeurs d’école dans le premier degré et de se pencher sur l’opportunité d’instaurer un statut des directeurs d’école, après avoir étudié celle de créer un statut juridique pour les écoles primaires elles-mêmes.
Les directeurs et directrices d’école sont des maîtres qui assurent des responsabilités
de directeur en plus de leur fonction d’enseignant et sans réel pouvoir de décision. La
diminution des emplois de vie scolaires (EVS), contrats aidés affectés dans les écoles
et dédiés à l’aide administrative, et l’augmentation, ces dernières années, des
contraintes liées à la sécurité ont accentué un malaise des directeurs
avéré depuis déjà plusieurs années.

À l’issue de nombreuses auditions et visites de terrain, les deux rapporteures
formulent des propositions visant à apporter aux directeurs d’école la
reconnaissance, le statut et les moyens dont ils ont besoin pour mener à bien leur mission, tout en repensant l’organisation des écoles primaires, dans l’intérêt des élèves et de la communauté éducative.

Voir l’intégralité de la communication de Mmes Cécile Rilhac et Valérie Bazin
- Malgras (31 p.)

Extrait de cecile-rilhac.fr du : http://www.cecile-rilhac.fr/wp-cont...

 

Directeurs d’école : deux députées préconisent de créer un véritable statut avec un recrutement sur concours et VAE (Mission flash)

[...] Ce statut, outre les valoriser, doit permettre de répondre aux deux principaux freins auxquels les directeurs sont confrontés, le manque de temps et le manque de moyens. Car, observe Cécile Rilhac en faisant référence à la loi du 24 février 1989 modifiée en 2002 qui régit leurs missions, ces derniers assument beaucoup de responsabilités, notamment celles d’assurer le bon fonctionnement de l’école, l’animation pédagogique, les relations avec les partenaires extérieurs, notamment les élus, les parents et les partenaires associatifs, ainsi qu’une mission de protection de l’enfance.
Ces tâches ont été alourdies en outre par des contraintes accrues liées à la sécurité et à l’élaboration des PPMS (Plans particuliers de mise en sûreté), par le développement du périscolaire et des PEDT (projets éducatifs territoriaux), la prise en charge des élèves allophones ou en situation de handicap, alors qu’en parallèle, la baisse des contrats aidés ne leur permet plus de se décharger de tâches administratives et matérielles. "Les directeurs sont tiraillés par la gestion du quotidien", constate ainsi Cécile Rilhac.

Un recrutement sur concours et via la VAE pour les directeurs déjà en poste
[...]

La mutualisation des secrétariats de l’IEN et de la mairie pour soulager de tâches administratives
[...]

Au niveau de l’organisation, les députées font également des recommandations importantes. Elles invitent notamment à supprimer les écoles maternelles pour ne garder que des écoles primaires qui regrouperaient l’ensemble des cycles. Une évolution qui serait logique avec l’introduction de l’obligation de scolarité à 3 ans, et qui permettrait une réelle continuité entre les cycles et le travail des enseignants, et en même temps d’atteindre plus facilement les seuils pour les décharges totales des directeurs d’école.

Elles invitent aussi à mettre les écoles en réseau avec les collèges, ce qui permettrait de mutualiser les personnels administratifs et les équipes médicales, de mettre en place des enseignements communs et d’optimiser les usages des locaux, même si ce rapprochement se heurtera à des difficultés "notamment les différences de cultures et le rattachement à des collectivités différentes", souligne Valérie Bazin-Malgras.

Extrait de touteduc.fr du 02.08.18 : Directeurs d’école : deux députées préconisent de créer un véritable statut avec un recrutement sur concours et VAE (Mission flash)

 

Pour « revaloriser » sa fonction, un statut de directeur d’école ?

Face au "malaise" des directeurs d’école, une mission parlementaire préconise de leur créer un statut. Elle recommande aussi d’alléger leurs tâches administratives, et de fusionner les écoles élémentaires et maternelles dans la seule école primaire.

Une mission parlementaire sur les directeurs d’école propose, face à un “malaise général des directeurs d’école”, de leur créer un statut. Dans leur rapport, présenté le 1er août 2018 en commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale, Valérie Bazin-Malgras, députée LR de l’Aube, et Cécile Rilhac, députée LREM du Val d’Oise, indiquent avoir constaté, au fil de leurs auditions (de syndicats, de directeurs d’école et de spécialistes), que les chefs d’établissement du primaire manquaient “de temps, de moyens et de légitimité”, pour assurer leurs missions.

Auditionné par les deux rapporteures, Georges Fotinos, ancien inspecteur général de l’Éducation nationale, est l’auteur d’une étude sur le moral des personnels de direction. Dans son enquête, il révèle que 84,5% d’entre eux estiment que les décisions sont trop prises d’en haut, ou encore qu’ils sont 25% à être en épuisement professionnel (14,5% d’entre eux étant en état de burn-out clinique).

Selon Valérie Bazin-Malgras et Cécile Rilhac, si les directeurs d’école manquent de temps tout en ayant des “missions nombreuses”, c’est notamment suite à la diminution (et suppression annoncée pour la rentrée 2018) des emplois aidés, qui ont eu un impact sur la vie scolaire et sur l’aide administrative des chefs d’établissement.

[...]

Extrait de vousnousils.fr du 02.08.18 : Pour « revaloriser » sa fonction, un statut de directeur d’école ?

Répondre à cet article