> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (EAC) > B* Dans le cadre du parcours artistique, partenariat entre une classe de 3e (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Dans le cadre du parcours artistique, partenariat entre une classe de 3e du collège REP Diderot d’Alès et une classe de 1ère de lycée spécialité cinéma

18 juin 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Parcours cinéma : d l’écrit à l’écran, du collège au lycée

Lycée polyvalent Jean-Baptiste Dumas, Lycée des Métiers
Place de la belgique, 30104 ALES CEDEX
Site :
http://www.ac-montpellier.fr/pid32220/innovation-experimentation.html

Auteur : SYLVAIN LEMAJEUR
Mél : sl.jbd@orange.fr

L’amour du cinéma réunit des collégiens d’âges différents avec des lycéens de première littéraire pour réaliser des courts-métrages. Avec l’écriture filmique les lycéens construisent un pont qui transporte les collégiens vers plus de profondeur et de maturité. Le parcours ainsi créé dessine des routes de traverse grâce aux idées surprenantes et à la fraîcheur des plus jeunes. Ce projet commun doit réunir acteurs éducatifs, partenaires et familles lors d’une projection cinématographique. Le dialogue entre les élèves vise à susciter un meilleur climat scolaire et des vocations et à créer un parcours artistique et culturel cohérent du collège au lycée. Cette action fédère les énergies créatives des collégiens et des lycéens pour aboutir à un travail de réalisation exigeant et innovant dans lequel chaque élève peut trouver sa place, apprendre, s’épanouir et réussir.

Plus-value de l’action
.
Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
25 collégiens de 4eme et 3eme 25 lycéens de 1ère L enseignement de spécialité CAV

A l’origine
Dans le cadre d’un Parcours d’Education Artistique et Culturelle qui mérite d’être élargi et consolidé tout au long de la scolarité, la définition d’un projet inter-établissements entre le lycée Jean-Baptiste Dumas et les collèges Diderot et Racine de la ville d’Alès pourrait déboucher sur un travail de réalisation cinématographique pour la réussite d’élèves issus majoritairement de milieux socio-culturels et professionnels défavorisés et scolarisés dans un même secteur géographique. l’idée est de donner de permettre à certains élèves de choisir des voies d’excellence en travaillant collectivement sur un projet ambitieux et médiatisé.

Objectifs poursuivis
-Créer un parcours éducatif artistique et culturel cohérent en mettant en lien les actions du lycée avec celles du collège.
- Transmettre des savoirs et des compétences, artistiques et techniques, dès le collège qui puissent aisément être réinvestis au lycée.
- Éduquer à l’orientation vers les métiers du cinéma et de l’audiovisuel par le partage et par la mutualisation des ressources disponibles : rencontres de professionnels -Favoriser l’appropriation d’un lexique spécifique simple permettant aux élèves d’exprimer leurs émotions esthétiques, de porter un jugement construit et étayé en matière d’art et de contextualiser, de décrire et d’analyser un travail de réalisation cinématographique
- Développer la faculté de juger et l’esprit critique pendant les différentes étapes du processus créatif.
- Utiliser des techniques d’expression artistique adaptées à la production réalisée. -Mettre en œuvre un processus de création qui maintienne une dynamique de groupe.
- Concevoir et réaliser la présentation d’une production innovante. -S’intégrer dans un processus créatif complexe et collectif -Réfléchir sur la pratique artistique engagée. -Créer des liens entre collégiens et lycéens.

Description
Création d’une classe multi âges (les élèves de 4e et de 3e volontaires ou sur proposition du professeur avec des élèves de 1ere littéraire spécialité cinéma qui travaille sur un projet annuel dont objet final est la réalisation de courts métrages.

Modalité de mise en oeuvre
Selon les tâches le groupe est scindé en 4 sous groupes hétérogènes ( collégiens/ lycéens) le projet fonctionne sur 2H hebdomadaire Les lycéens ont 3 heures supplémentaires pour mener à bien le projet. (heures de l’option CAV) -D’autres professeurs du collège Diderot s’associeront au projet : :éducation musicale / classe CHAM : composition d’une bande originale, de sons d’ambiance, d’une musique de générique… -arts plastiques / classe SEGPA : réalisation de décors… -arts plastiques & EPS / option « vidéo-danse » : réalisation d’une chorégraphie…

Trois ressources ou points d’appui
.
Difficultés rencontrées
.
Moyens mobilisés
salle et matériel audiovisuel du lycée financement par le lycée de l’accompagnement du projet par des intervenants professionnels de la structure« Itinérances » ( convention avec le lycée. Investissement et motivation des enseignants pour les temps de concertations nécessaires et les tournage le Week end..

Partenariat et contenu du partenariat
Partenariat avec « Itinérances » d’Alès. La structure partenariale accompagne le projet avec la mise à disposition de plusieurs intervenants professionnels.(écriture, réalisation, image, son montage,histoire ud cinéma..)

Liens éventuels avec la Recherche
.

Evaluation
Evaluation / indicateurs
Pour les collégiens : nombre d’élève qui présenteront ce projet à l’oral du DNB. Pour tous : capacité à mener un projet cinématographique de la création à la réalisation et ce collectivement. (tutorat, travail du groupe) évaluation compétences cinématographiques : rudiments d’analyse, élaborer un pitch, synopsis, scénario, casting, découpage technique,pans de tournage. rédiger un carnet de bord
Documents
Aucun

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Motivation des élèves pour construire ensemble le projet. Indicateur : investissement des élèves à chaque étape du processus créatif) * Développement de compétences techniques mises au service d’un projet de réalisation commune. Indicateur : proportion d’élèves ayant acquis des compétences techniques et un savoir-faire en matière cinématographique * Développement d’une sociabilité permettant l’épanouissement de chaque élève au sein du collectif. Indicateur : proportion d’élèves investi dans le travail collège / lycée) * Dynamique de groupe impulsée par le projet Indicateur : nombre de groupes « fonctionnels » / « dysfonctionnels ») * Baisse de l’échec ou du décrochage scolaire Indicateur : proportion d’élèves pour lesquels le projet aura représenté un outil de remédiation scolaire) * Progrès dans des matières liées à l’art cinématographique : français, histoire-géographie, langues vivantes (écriture scénaristique), arts plastiques, sciences physiques (storyboard, cadrage, photographie, lumière), éducation musicale (prise et mixage son), technologie (usage des TICE, des caméras, des micros, du logiciel de montage) * Succès de la diffusion publique de la réalisation cinématographique au « Cinéplanet » puis au festival « Itinérances » d’Alés

Effets constatés
Sur les acquis des élèves : .
Sur les pratiques des enseignants : .
Sur le leadership et les relations professionnelles : .
Sur l’école / l’établissement : .
Plus généralement, sur l’environnement .

Extrait de expeitheque : [Parcours cinéma : de l’écrit à l’écran du collège au lycéeGE AU LYCEE http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=14110]

Répondre à cet article