> ACTEURS et PARTENAIRES > Mouvements d’enseignants et de parents > Reprise des occupations nocturnes d’établissements scolaires dans le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Reprise des occupations nocturnes d’établissements scolaires dans le 93

23 février 2006

Extrait de « VousNousIls » du 22.02.06 : Reprise annoncée des occupations nocturnes de collèges en Seine-Saint-Denis

Des enseignants de quatre collèges de Seine-Saint-Denis ont annoncé mercredi qu’ils occuperaient leur établissement dans la nuit de jeudi à vendredi pour réclamer des moyens ou marquer leur opposition au plan pour l’Education prioritaire de Gilles de Robien.

Avant les vacances scolaires de février, une quinzaine d’établissements du département avaient tour à tour organisé des occupations nocturnes contre les projets du ministre de l’Education nationale, souvent à l’appel du SNES-FSU, premier syndicat d’enseignants du second degré.

Les enseignants entendent dénoncer une politique de "collège prétendument Réussite", et réclament une "vraie politique ambitieuse pour les ZEP", écrivent-ils dans des communiqués transmis à l’AFP.

Dans trois collèges, Robespierre à Epinay-sur-Seine, Jean Vilar à La Courneuve et Jorissen à Drancy, l’occupation sera limitée à la nuit de jeudi à vendredi. Au collège Travail à Bagnolet, en revanche, le mouvement a repris dès lundi "jour et nuit", selon Olivier Vinay, professeur de Sciences et vie de la terre. Des enseignants, surveillants et parents sont mobilisés dans ce collège aux portes de Paris depuis l’agression, mi-janvier, d’une professeur par un élève de 6ème. Ils revendiquent, eux, des effectifs supplémentaires et un classement en zone d’éducation prioritaire (ZEP).

Répondre à cet article