> TYPES DE DOCUMENTS : Textes et Rapports officiels, Etudes, Déclarations (...) > DOSSIERS et GUIDES > Revenir aux fondamentaux pour bâtir les savoirs ? (Dialogue Gfen, n° (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Revenir aux fondamentaux pour bâtir les savoirs ? (Dialogue Gfen, n° 168)

23 mai 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Dialogue n° 168 - Revenir aux fondamentaux pour bâtir les savoirs ?
avril 2018, 52 pages, 8 €

On entend beaucoup dire que les « fondamentaux » ne seraient pas solidement assurés pour de trop nombreux élèves dans le système scolaire français.

En témoignent les mauvais classements de ces élèves - et donc de ce système - produits par les évaluations internationales de type PISA, dans des registres déterminants comme la bonne compréhension d’un texte ou bien la maîtrise des « bases » - autre mot valise - outils de construction des raisonnements scientifiques.

On se limite en disant cela au volet des savoirs, certes essentiels, mais qui ne suffit pas à éclairer l’ensemble des questions cherchant à préciser ce qui est fondamental.

D’ailleurs, « fondamentaux », « bases » et autres « compétences outils » sont des termes fourre-tout utilisés pour étayer des mises en demeure motivées par des positionnements très contrastés. Et donc redoutables car les critiques sont produites au service d’objectifs très différents, et même antagonistes. Si bien que les acteurs des pratiques de construction des savoirs travaillent sous des feux croisés.

Les « libéraux » voudraient pouvoir compter sur des acquis scolaires permettant l’employabilité flexible d’une plus grande partie de la population sortie de l’école, sans que celle-ci n’ait « voix au chapitre ».

Les « républicains » rappellent qu’une école égalitaire devrait donner à tous les savoirs nécessaires à une citoyenneté éclairée.

C’est donc dans un espace très exposé que le GFEN inscrit sa réflexion, fondée sur des valeurs que ce numéro de Dialogue « Revenir aux fondamentaux pour bâtir les savoirs ? » éclaire à nouveau.

On y trouvera des éléments sur les « fondements des fondamentaux » et « leur mise en œuvre dans différents domaines ».

Les enjeux des métiers de l’éducation sont actuellement normés et figés dans un discours scientiste qui ne tient pas compte des réalités de terrain ni de la fondamentale diversité nécessaire dans la mise en œuvre des professionnalités.

Sommaire

Editorial
L’éternel retour
Michel BARAËR
Lire (2 pages)

Des fondements des fondamentaux...
Extraits

• Ce qui est fondamental aussi, c’est d’apprendre en interrogeant les fondamentaux
Laurent CARCELES

• Les conceptions du savoir. Les enjeux de la culture scolaire
Denis PAGET

• L’élémentaire et l’abrégé
Jean-Pierre ASTOLFI

• Les fondamentaux des savoirs pédagogiques de l’Éducation Nouvelle
Étiennette VELLAS

• Les fondamentaux au risque du sujet
Catherine LEDRAPIER

• Mais pourquoi tant de socles ?
Valérie SULTAN

• « Préparer à la vie active » là où les questions soulevées par l’auto-socio-construction du Savoir et le rapport au Savoir deviennent éthiques et fondamentales
Jean PERBET

... à leur mise en œuvre dans différents domaines
Extraits

• Les enjeux du métier à l’école maternelle
Christine PASSERIEUX

• Les ateliers d’écriture
Pierre COLIN

• Le fondamental dans l’atelier d’écriture, la fabrique
Josette MARTY

• La laïcité : ça se discute
Alexis AVRIL

• « Elle a pas les bases... »
Sylviane MAILLET

• Les fondamentaux : la perte de l’essentiel, la perte du sens. Le participe passé et son accord : un savoir accessible à tous ?
Marie-Pierre DUBERNET, Sylvie LANGE

• Fondamentalement vôtre !
Jean-Jacques VIDAL

Le cahier du LIEN

Ce nouveau cahier du LIEN revient à sa manière sur la question des « fondamentaux », thème du présent numéro de Dialogue. Il reprend de brefs extraits du premier livre du LIEN "Relever les défis de l’Éducation nouvelle. 45 parcours d’avenir" (Chronique sociale 2009). Ceux-ci n’ont rien perdu de leur actualité, nous semble-t-il. Ils sont organisés ici sous forme d’abécédaire. L’accent est mis sur la transmission, ses hasards, ses supports, ses rencontres, ses bonheurs et ses risques. Tous les témoignages ont été écrits à partir d’une même grille de questions, dans un double mouvement : ce que tous ont reçu mais parallèlement ont apporté à l’Éducation Nouvelle du 20ème siècle. Reste une certitude, souvent vue comme une sorte de cadeau, même si elle provoque bien des remaniements identitaires faciles ou non : on n’oublie pas celles ou ceux qui nous ont poussés à nous dépasser, à nous déplacer mentalement.

• Édito : Comment ça va l’Éducation Nouvelle
Étiennette VELLAS (GREN)

• L’abécédaire
Charles PEPINSTER (Belgique GBEN) Gaston MIALARET (France GFEN) Philippe MEIRIEU (France) Dina BOREL (Suisse GREN) Annie GLEYROUX DUCOM (France GFEN) Tatiana EREMINA (Russie St Petersbourg) Inna Alexéévna MUKHINA (Russie St Petersbourg) Odette NEUMAYER (France GFEN)

Dialogue n° 168 - Revenir aux fondamentaux pour bâtir les savoirs ?

Répondre à cet article