> FORMATION, ACTES > Formation des acteurs (généralités) > Espé de Bourgogne : la prise en charge des stagiaires en difficulté. Bilan de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Espé de Bourgogne : la prise en charge des stagiaires en difficulté. Bilan de la première année du dispositif

21 juin 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

[...] La prise en charge des stagiaires en difficultés

Les étudiants fonctionnaires stagiaires en M2 MEEF sur les quatre sites de formation du département MEEF de l’ESPE de Bourgogne ont la possibilité de recourir à une procédure d’aide (PA) s’ils rencontrent des difficultés avérées dans leur pratique professionnelle lors de leur stage en alternance. La demande peut provenir du tuteur établissement et/ou du chef d’établissement ou de l’IEN, et/ou du tuteur ESPE et/ou du fonctionnaire stagiaire lui-même.

Les raisons qui aboutissent à cette procédure d’aide peuvent être de plusieurs natures :

une ou des attitudes non conforme(s) aux attentes institutionnelles ou à l’éthique professionnelle
d’importants problèmes de tenue ou de gestion et de classe
un manque de travail répété au sein de son établissement ou de grandes difficultés à concevoir et mettre en œuvre des séquences d’apprentissage

Le profil des stagiaires est également pris en compte, en effet les cohortes des lauréats de concours sont hétérogènes de par leurs antécédents de parcours :

réussite du concours au terme de la première année de master MEEF
réussite du concours au terme de la deuxième année de master MEEF
réussite au concours sans avoir suivi de formation MEEFen ESPE (reconversion, M1 autre discipline…)

La procédure d’aide

Une fois le diagnostic posé avec si besoin un entretien avec le stagiaire, l’aide apportée se fait sous forme de modalités adaptées :

une ou des visites supplémentaires décidées par le ou les tuteurs
la participation au module complémentaire « tenue de classe »
des observations dans la classe du tuteur ou d’un autre enseignant de l’établissement
des visites plus fréquentes du tuteur établissement dans les classes du stagiaire
un suivi par le chef d’établissement (entretiens réguliers)
une révision du parcours adapté de formation…

Ces modalités d’aide sont définies conjointement entre les différents partenaires et contractualisées dans un document spécifique signé par tous les acteurs.

Quel bilan au terme de la première année de dispositif ?
L’année passée, un premier bilan a été mené pour évaluer l’efficacité du dispositif.
Premier degré

41 étudiant-e-s fonctionnaires stagiaires ont bénéficié de la procédure d’aide, soit 13% de la promotion de stagiaires en 2015/2016.

Sur ces 41 stagiaires, 8 ont été titularisés, 19 ont dû renouveler leur année de stage et 14 ont été licenciés.
Second degré

23 stagiaires ont bénéficié de la procédure d’aide, soit 7% de la promotion de stagiaires en 2015/2016

Sur les 23 stagiaires, 10 ont été titularisé soit près de la moitié de l’effectif total ayant bénéficié d’une procédure d’aide.

Un bilan encourageant
Une fois le diagnostic établi et la procédure d’aide enclenchée, les résultats sont plutôt positifs au terme de l’année 2015/2016 pour près de 70% des stagiaires qui ont finalement pu obtenir leur titularisation ou la possibilité de renouveler leur année de stage.

Des réunions de travail ont d’ores et déjà été initiées sur l’année 2016/2017 (avec les chefs d’établissement, les formateurs ESPE, IEN, PEMF…) et se poursuivront dans l’optique d’une amélioration des modalités des procédures, des aides apportées et des effets mesurés attendus.

Informations transmises par Elsa Lang Ripert, directrice du Département MEEF de l’ESPE de Bourgogne

Répondre à cet article