> EDUCATION PRIORITAIRE > Educ Prior. Ile Maurice > Huit nouvelles écoles en ZEP à l’Ile Maurice

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Huit nouvelles écoles en ZEP à l’Ile Maurice

20 janvier 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de « L’Express.mu » du 18.01.06 : Huit nouvelles écoles ZEP

La liste des écoles faisant partie des zones d’éducation prioritaires (ZEP) compte huit nouvelles venues. Le ministère de l’Education vient de décider d’ajouter ces établissements à cause de leur mauvaise performance aux examens du Certificate of Primary Education (CPE).

En effet, les écoles ayant un taux de réussite inférieur à 40 % durant les trois dernières années sont automatiquement éligibles pour faire parti de ce projet. Celui-ci vise à mieux accompagner les élèves et l’école afin de réduire le taux d’échec.

Le projet ZEP comptera donc 38 établissements scolaires au total. Cet ajout est le premier depuis le lancement officiel du projet, le 17 juillet 2003. Les écoles d’Etat supplémentaires sont celles de : Le Morne, Allée Brillant, Bel-Ombre, Grande-Rivière-Nord-Ouest, P. Desvaux de Marigny et New-Bambous. La seule école confessionnelle qui a été insérée sur la liste est Case-Noyale RCA.

Si ces huit écoles font dorénavant partie des ZEP, ce n’est qu’à partir de l’année financière 2006-07 qu’elles prendront avantage des Food & Health Programs du projet. Cependant, l’accompagnement débute immédiatement.

Initialement, la liste des ZEP devait comporter 11 établissements. Trois d’entre eux ont été enlevés après avoir fait une remontée significative de leur taux de réussite au CPE. Ces écoles sont : Vuillemin Government School, Poste-de-Flacq RCA et l’école gouvernementale de Citée Atlee.

Ce sera probablement la dernière fois que le ministère appliquera le critère des 40 % pour inclure des écoles sur la liste des ZEP. Un Social Parity Index (SPI), tenant notamment compte de l’environnement de chaque école, le taux de chômage ou encore l’indice de pauvreté, est mis sur pied. Ce SPI, qui a déjà été utilisé par l’United Nations Development Programme, donnerait un meilleur aperçu de la réalité de chaque établissement. Cet index sera probablement appliqué à chaque école ayant un taux de réussite en de ça de 60 % au CPE.

Patrick Hilbert

Répondre à cet article