> 8 - PÉDAGOGIE, ACTIONS LOCALES, FORMATION(S) > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE (4) > Collège (Travail et Evaluation par compétences) > B* Classes « évaluation par compétences » au collège REP+ Edgar Quinet de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Classes « évaluation par compétences » au collège REP+ Edgar Quinet de Marseille 3e (Journée Innovation 2017)

21 novembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Classes « évaluation par compétences »

Collège [REP+] Edgar Quinet
38 RUE DU 141ÈME R.I.A. , 13003 MARSEILLE
Site du collège
Auteur : Guillaume Pellé
Mél : guillaume.pelle@ac-aix-marseille.fr

Le projet doit permettre une pratique de l’évaluation par compétences qui offrira une bonne lecture des résultats et un meilleur suivi des acquisitions des élèves. L’évaluation par compétences permet à l’élève de mieux identifier ses réussites, d’avoir un rapport moins négatif vis-à-vis de ses difficultés, de favoriser sa réévaluation et de développer l’autonomie des élèves. L’élève devient davantage acteur de ses acquisitions. L’application « Sacoche » permet de recueillir ces résultats d’évaluation et de produire des bilans d’acquisitions pertinents et complets pouvant être la base d’un travail d’équipe et de remédiation. Il est possible de former les parents à l’utilisation de SACoche, par exemple dans le cadre du « café des parents ».

Plus-value de l’action
Oui, extension du dispositif à certaines école du réseau.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Les élèves des 6 classes de sixième, des cinquièmes 2 et 6, des troisièmes DP6 et DRA (soit environ 200 élèves) 2014/2015 sur deux classes de sixième et la 3ème prépa pro, soit environ 70/75 élèves 2015/2016 sur les six classes de sixième, deux classes de cinquième, la 3ème prépa pro et lac casse de 3ème DRA, soit plus de 200 élèves. 2016/2017 sur les six classes de sixième, les six classes de cinquième, les six classes de quatrième et les deux classes de 3ème prépa pro, soit 450 élèves environ.

A l’origine
Faible implication des élèves et particulièrement des élèves en échec. Difficulté à s’appuyer sur des réussites modestes avec une évaluation chiffrée. Difficulté pour l’élève à repérer les points d’amélioration et ses marges de progression. Effets négatifs de l’évaluation chiffrée (barrière du 10/20, la note est une fin en soi, compensation artificielle des moyennes disciplinaires entre elles, non prise en compte de la progression de l’élève). Effet stigmatisant induit par le système de notation traditionnel.

Objectifs poursuivis
• Plus grande implication des élèves dans leurs apprentissages.
• Plus grande autonomie des élèves.
• Amélioration du climat scolaire au sein de la classe (absence de « compétition »)
• Favoriser les coopérations entre élèves
• Amélioration du suivi pédagogique des élèves sur plusieurs années.
• Travail en équipe disciplinaire ou pluridisciplinaire dynamisé.
• Facilitateur de l’évolution des pratiques pédagogiques.

Description
Évaluer les élèves par compétences en s’appuyant sur le logiciel SACoche dans les classes où les équipes sont volontaires.

Modalité de mise en œuvre
Les professeurs se constituent en équipes de volontaires. Ils participent ensuite à l’élaboration de référentiels disciplinaires et/ou pluridisciplinaires. Ils peuvent ensuite bénéficier d’un suivi précis des élèves sur une liste d’items donnés. Cela peut aider à la constitution de groupes de de remédiation. Les élèves et les parents se connectent sur SACoche pour suivre l’acquisition des compétences. Il est important d’organiser un temps de formation à l’utilisation de SACoche à destination des parents. Le logiciel SACoche est le plus adapté à la démarche entreprise par les collègues engagés dans le projet (évolutivité, souplesse du logiciel, auto-évaluation, réévaluations, communication avec les élèves …).

Trois ressources ou points d’appui
• Réactivité du support de Thomas Crespin, concepteur du logiciel.
• Appui de M. Pellé, formateur au sein de l’établissement, notamment pour tous les nouveaux professeurs
• Grande facilité des élèves à s’approprier l’outil.
• Un groupe d’enseignants volontaires et convaincus, soutenus par la direction.

Difficultés rencontrées
- 2014/2015 :
• Difficulté de la prise de décision lors du questionnement sur la généralisation du dispositif. Cet obstacle a été levé grâce à la mise en place d’un fonctionnement du Conseil pédagogique suffisamment large, ouvert et formalisé.
• Difficultés d’appropriation de l’outil par tous les acteurs de la communauté éducative. Des formations internes ont été mise en place en nombre suffisant par la Direction afin de permettre une plus large appropriation. Nécessité d’assurer un suivi du logiciel et d’organisation de formations internes. Des formations internes ont été mise en place en nombre suffisant par la Direction afin de permettre une plus large appropriation.
- 2015/2016 :
• Faible nombre de connexions au logiciel des responsables légaux. Un travail d’harmonisation des codes est réalisé à la rentrée 2016 : les parents auront un identifiant unique pour pronote et sacoche dès fin septembre afin de faciliter l’accès aux logiciels de suivi de la scolarité des enfants.
• D’autre part, les PP de chaque classe, lors des rencontres parents professeurs, forme les parents qui le souhaitent sur la manière de se connecter.

Moyens mobilisés
• Besoin d’administrer le logiciel au cours de l’année.
• Organisation de formations internes pour la connaissance et l’utilisation du logiciel SACoche (différents niveaux de maîtrise).
• Échange de pratiques en lien avec la problématique de l’évaluation par compétences.
• Formation d’établissement sur la l’évaluation par compétences.

Partenariat et contenu du partenariat
L’implication des parents est renforcée : ils ont une lecture plus immédiate des acquisitions des élèves.

Liens éventuels avec la Recherche
Contact établi avec Catherine Mussillon, chargée de mission à la CARDIE. Pour l’instant pas de partenariat, mais des liens commencent à se nouer entre le Rectorat et des équipes de Recherche. Ce travail de mise en place d’un réseau ressource devrait être achevé prochainement. Un partenariat pourrait se mettre en place ultérieurement.

Evaluation
Auto-évaluation et évaluation interne : L’évaluation par compétences favorise-t-elle l’évolution des pratiques pédagogiques en classe pour un ancrage plus durable des compétences chez les élèves ? Une commission pédagogique spécifique, qui émane du conseil pédagogique, se charge de ce travail. Est-ce que, au sein du cycle 3, le travail d’évaluation par compétences en 6e favorise la qualité de la liaison ? Est-ce que le travail par compétences sur l’ensemble d’un niveau peut servir de levier pour une réflexion plus globale sur l’évaluation de l’acquisition du socle au sein de l’établissement ?
- Indicateurs quantitatifs :
1) Nombre d’utilisateurs connectés sur SACoche chez les élèves
2) Nombre d’utilisateurs connectés sur SACoche chez les parents (Les utilisateurs connectés sont ceux s’étant identifiés au cours du dernier semestre.)
3) Résultat aux épreuves du DNB à N+4 (suivi de cohorte)
4) Évolution de l’absentéisme ? (L’évaluation par compétences devrait pouvoir avoir un effet sur le rapport des élèves au collège.)
- Indicateurs qualitatifs :
1) Ambiance de travail dans la classe.
2) Autonomie des élèves dans leurs apprentissages.
3) Implication des élèves dans leurs apprentissages.
4) Développement du travail des enseignants en équipe disciplinaire ou pluridisciplinaire.

Documents
Règlement intérieur du conseil pédagogique du collège Edgar Quinet pour l’année scolaire 2016/2017
Page de connexion à SACoche commune pour le collège et les écoles du réseau
Fiche bilan de la mise en place de classes « évaluation par compétences » du collège Edgar Quinet de Marseille

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Commission « classe par compétences », émanant du conseil pédagogique. L’équipe de direction, M. Leydet, IA-IPR référent du réseau.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Aucune comparaison entre l’évolution des acquis des élèves des classes par compétences et des autres classes n’a été effectuée pour l’année 2014/2015 , ni en 2015/2016.
- Sur les pratiques des enseignants : L’évaluation par compétences invite à avoir une vision critique de l’évaluation effectuée. On se rend parfois compte que l’on évalue toujours la même chose … Cela permet de prendre du recul sur sa pratique de l’évaluation et d’enseignement. Des échanges fructueux entre les différentes disciplines sur la manière de concevoir les référentiels.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Non renseigné.
- Sur l’école / l’établissement : Le logiciel a été un support important et facilitateur dans l’appropriation de la réforme du collège.
- Plus généralement, sur l’environnement La réflexion sur les référentiels en inter-degrés a permis de donner de bonnes occasions d’échanger avec les collègues du premier degré sur les programmes de cycle 3 et elle contribue au renforcement du travail inter-degré.

Extrait du site Expérithèque : Classes « évaluation par compétences »

 

Note : Cette action va être présentée par le Cardie d’Aix-Marseille lors de la Journée de l’innovation 2017

Répondre à cet article