> EDUCATION PRIORITAIRE > Educ Prior. Ile Maurice > Questions sur l’avenir des ZEP de l’Ile Maurice

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Questions sur l’avenir des ZEP de l’Ile Maurice

9 octobre 2005 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de « Week-end » du 09.10.05 : projets sur le cursus des écoles de la zone d’éducation prioritaire

(...)

Pour sa part, Vinod Seegum, souhaiterait que les manuels de langues française et anglaise respectivement cèdent la place à des situations mauriciennes. "Pourquoi doit-on encore exposer l’histoire du cireur de chaussures de Mumbai aux élèves d’ici ?" s’exclame-t-il. Un avis qui est d’emblée partagé par le président de la Government Secondary School Teachers Union (GSSTU) Soondress Sawmynaden. Le syndicat dont les membres ont été répartis en sous-comité en vue du débat, estime également qu’il y a urgence lorsqu’il est question de la révision du cursus. Militant pour l’introduction des matières artistiques, Soondress Sawmynaden pense que celles-ci encourageraient les élèves à développer une meilleure diction en langues. Le curriculum du secondaire d’Etat, dit-il est trop académique. "On ne se rend pas toujours compte des difficultés que nos collégiens font preuve lorsqu’ils sont invités à s’exprimer sur un sujet. Ils ont tellement eu l’habitude de tout apprendre par cœur. Et à leur entrée à l’université, ils ont du mal à s’adapter à la lecture method", explique Soondress Sawmynaden.

Tout changement dans le cursus scolaire avancent les représentants des enseignants impliquera la formation de ceux-ci. Surtout s’ils sont amenés à développer l’utilisation des méthodes artistiques dans la pédagogie. Un travail qui s’annonce plus ou moins long. Dans un autre temps, la révision du programme d’études du secteur prévocationnel doit être également prise en considération. Longtemps critiqué pour l’absence des matières qui cadrent avec le monde du travail, le curriculum adapté aux enfants du prévocationnel, serait selon certains enseignants, trop académiques. Par ailleurs, il est attendu que le nouveau ministre de l’Education, présente ses projets pour ce secteur, d’autant que le dossier sur celui-ci, commandité dès son arrivée à l’IVTB House, est sur son bureau depuis quelque temps déjà. Il est aussi attendu que Dharam Gokhool présente concrètement ses projets sur le cursus des écoles de la zone d’éducation prioritaire (ZEP)... Car jusqu’ici, les écoliers de la ZEP, dont le niveau est inférieur à ceux des autres établissements du mainstream, connaissent des difficultés à s’adapter au rythme exigé par le curriculum du primaire.

Répondre à cet article