> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > Dédoublements, Pdmqdc, Taille des classes > Dédoubl., Pdmqdc, Taille Classes : Dossiers et Guides > 15 élèves par classe en ZEP (motion Hollande) ? Réponse de Libération

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Effectifs réduits ou réformes pédagogiques ?

15 élèves par classe en ZEP (motion Hollande) ? Réponse de Libération

24 septembre 2005 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de "Libération" du 23.09.05 : Socialistes en quête d’idées neuves

Analyse de sept propositions piochées dans les motions en lice pour le congrès du PS en novembre. (...) « Libération » a extrait sept suggestions que les socialistes veulent mettre en avant pour séduire les Français (...)

(...)

Education

Quinze élèves par classe en zone d’éducation prioritaire
Déjà expérimentée, cette mesure n’a pas vraiment fait la preuve de son efficacité.

De nombreux spécialistes estiment qu’elle doit être accompagnée de réformes pédagogiques, moins coûteuses mais plus douloureuses. Parce que la diminution du nombre d’élèves par classe, revendication prioritaire des syndicats, ne garantit en rien que les apprentissages seront plus efficaces. Selon une évaluation de l’Education nationale, l’expérimentation menée en CP sous Luc Ferry a donné des résultats plus que mitigés. En fait, seuls les enseignants qui ont mis en oeuvre des approches pédagogiques réellement adaptées ont obtenu de meilleurs résultats. Les autres ont, au mieux, ressenti un meilleur « confort » de travail ¬ ce qui n’est pas négligeable, mais ne répond pas à la question.

Arriver à une moyenne de 15 élèves par classe en ZEP exigerait la création de 45 000 à 60 000 postes. Ni le vivier ni le budget (200 à 300 millions d’euros par an) ne risquent d’être au rendez-vous. La motion Hollande propose aussi « l’amélioration de la carrière des enseignants ». Mais de nombreuses mesures ont été testées (primes, bonifications de carrière) sans endiguer le turn-over. Dans un rapport rendu public vendredi dernier, l’Insee a d’ailleurs fait un sort aux mesures exclusivement tournées vers les enseignants, estimant qu’elles avaient montré leurs limites (Libération du 16 septembre).

Emmanuel Davidenkoff

(...)

Répondre à cet article