> INEGALITES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE.. > Mixité sociale et Carte scolaire > Mixité sociale et Carte scolaire. Situations locales et académiques > Mixité sociale et Carte scolaire. Situations locales et académiques : (...) > Carte scolaire : Les dérogations très limitées dans le Rhône : il est 10 fois (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Carte scolaire : Les dérogations très limitées dans le Rhône : il est 10 fois plus difficile de fuir son collège de secteur à la rentrée 2013 qu’auparavant (le DASDEN)

17 juillet 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Alors que les élèves ont pris le chemin des vacances, les responsables de l’Académie du Rhône finissent de plancher sur la rentrée scolaire 2013. En particulier sur les demandes de dérogations pour la rentrée en 6e. Si les critères avaient été assouplis en 2007, sous l’ancien gouvernement Sarkozy, ils sont, dans le Rhône, particulièrement encadrés pour éviter la “ghettoïsation” de certains collèges sensibles. Explications de l’inspecteur académique, Jean-Louis Baglan.

Jean-Louis Baglan : Sur 866 demandes, nous en avons accordées 114.

Soit à peine plus de 13 %. C’est peu !
Le Rhône est un département en pleine expansion, avec des collèges urbains déjà pleins. On ne peut donner satisfaction que dans la limite des places disponibles. Souvent, les demandes de dérogation reposent sur une motivation forte de l’élève, mais quelquefois ce sont les parents qui veulent éviter le collège de secteur. Je suis donc très strict sur les dérogations, en particulier pour les demandes de “parcours particuliers”, justement parce que je ne veux pas voir les établissements sensibles se vider. [...]

Ce qui laisse beaucoup de parents mécontents. Un certain nombre d’entre eux nous ont affirmé avoir finalement fait le choix du privé…

Cela montre bien que certaines demandes pour éviter le collège de secteur ne sont pas fondées sur l’option choisie mais parce que l’établissement n’a pas une bonne image… La question est surtout de savoir comment on fait pour avoir le courage d’une sectorisation qui affiche une mixité sociale. Quand on constate qu’un nombre important de parents veulent fuir un collège, alors il faut se poser deux questions : soit il y a un problème particulier dans le collège, soit le collège en question n’est pas prisé par une population plus favorisée. Prenez l’exemple de la Duchère. La politique foncière de la ville à la Duchère a transformé le quartier, et le renouvellement de l’habitat attire une population plus favorisée qu’avant. Mais, comme le collège de ce quartier a une réputation pas facile, les familles demandent à ne pas aller dans ce collège. L’année dernière, j’ai donc refusé la plupart des dérogations. Il faut que la population qui habite là aille dans ce collège-là.

Extrait de lyoncapitale.fr : Fuir son collège de secteur : 10 fois plus difficile en 2013

Répondre à cet article