> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > Educ. prior. (Positions) > Educ. prior. Positions chercheurs > Jean-Yves Rochex prône des dotations inégalitaires pour tous les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Jean-Yves Rochex prône des dotations inégalitaires pour tous les établissements, et pas seulement en ZEP, et une révision (qui a été "contournée en 30 ans de ZEP") des modes de définition et de transmission de la culture scolaire

21 mai 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Des dotations inégalitaires
[...] L’un des premiers actes d’une telle rupture devrait à mon sens être de généraliser et de mettre en œuvre le principe « donner plus à ceux qui ont le moins » bien au-delà des écoles et établissements concernés par la politique ZEP (dans lesquels il est d’ailleurs loin d’être effectif comme l’a montré le récent rapport de la Cour des comptes). La dotation en moyens budgétaires et humains de toutes les écoles et établissements devrait, selon ce principe, être différenciée et varier de manière progressive en fonction des caractéristiques sociales et culturelles des populations qui y sont accueillies, selon des critères élaborés et mis en œuvre de manière transparente et démocratique.

Une telle mesure aurait pour effet d’inscrire l’objectif de lutte contre les inégalités dans les principes mêmes de fonctionnement de l’ensemble de notre système éducatif, et de ne pas l’identifier à la seule politique ZEP, dont les derniers avatars n’ont d’ailleurs plus grand chose à voir avec cet objectif.

 

Réconcilier pédagogie active et pédagogie explicite
[...] C’est dire, qu’au-delà des moyens indispensables, il n’y aura pas de réelle démocratisation sans examen critique rigoureux des modes d’élaboration, de définition et de transmission de la culture scolaire. On sait aujourd’hui que tous les dispositifs ou toutes les pratiques d’enseignement ne se valent pas au regard des enjeux de démocratisation, que des modes de faire qui se veulent innovants et favorables aux enfants de milieux populaires peuvent aller à l’encontre des objectifs poursuivis et s’avérer aussi inégalitaires que les modes de faire dont ils visaient à se démarquer. Il y a là un enjeu majeur, que 30 années de politique ZEP ont contourné [...]

 

Un toilettage conceptuel
Plus largement, c’est le chantier de ce que doit être la culture scolaire qui doit être réouvert, bien au-delà du débat sur le socle commun et des modalités calamiteuses de sa mise en œuvre, pour faire que la culture scolaire et ses modes de définition, de découpage et de transmission soient culturellement plus pertinents et socialement moins inégalitaires pour les milieux populaires. [...] Ce qui requiert non seulement de faire toute leur place aux « humanités techniques », mais également à la composante opératoire, productrice et fabricatrice de toute œuvre, de tout savoir et de toute culture.

Tout cela suppose des orientations politiques fortes, mais aussi un toilettage conceptuel qui fasse litière des idéologies individualistes naturalisantes visant à la maximisation des talents ou du potentiel dont serait porteur chaque individu, à lui permettre de découvrir et réaliser son « excellence propre ». Perspective que ne facilite pas les multiples ambiguïtés qui fondent, à gauche comme à droite, nombre de discours et de projets sur les rythmes scolaires, l’individualisation des parcours, la différenciation de la pédagogie ou encore sur l’autonomie des établissements. [...]

 

Pour conclure, précisons que tout ce qui précède serait vain sans une politique de défense d’un service public d’éducation, contre les logiques de concurrence et de ségrégation sociale entre boutiques de luxe et officines de pauvres. D’où la nécessité d’une politique inventive et offensive de redéfinition et de régulation de la carte scolaire qui ne pèse pas sur les seuls acteurs locaux, qui sache mettre en actes les principes d’unité du service public, de solidarité et de collaboration entre établissements, et les imposer à l’enseignement privé aussi bien qu’à l’enseignement public.

Extrait de cafepedagogique.net du 18.05.12 Jean-Yves Rochex : L’urgence c’est lutter contre les inégalités scolaires

Répondre à cet article