> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > INTERNATS > Internats (Rapports officiels et Etudes) > Un rapport de l’Inspection générale sur les internats d’excellence, non publié, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un rapport de l’Inspection générale sur les internats d’excellence, non publié, s’interroge sur le concept même d’excellence et dénonce le coût élevé du dispositif

29 février 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les inspecteurs généraux qui ont travaillé sur ce sujet en 2010-2011 n’ont pas été les plus convaincus. A leurs yeux, "l’idée de distinguer positivement certains élèves est peu compatible avec le principe d’égalité républicaine". Remis fin 2011 au ministre de l’éducation, Luc Chatel, leur rapport d’évaluation dort dans un tiroir. Le Monde a pu consulter cette analyse sans concession, mais sans parti pris.

[...]

Les inspecteurs ont évalué le coût d’une année en internat d’excellence entre 4 500 euros par élève à Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence) et 10 000 euros à Sourdun (Seine-et-Marne). Des sommes consacrées à l’accompagnement du soir, qui s’ajoutent au coût classique d’une scolarité.

La liste des activités offertes a parfois pu virer à la démesure. La préparation d’un brevet de pilotage est-elle du ressort de l’école ? Y a-t-il un intérêt pédagogique spécifique à organiser un voyage à Pondichéry, comme ce fut le cas à Sourdun ? [...]

Les activités, c’est bien, mais on manque de temps pour travailler, ou pour rêver...", ont fait remonter des élèves de Barcelonnette à Dominique Glasman, chercheur en éducation qui a partagé, le 27 janvier, ses impressions lors d’une réunion des directeurs d’internat.

[...] Aujourd’hui, 26 internats d’excellence ont ouvert. Ils scolarisent 2 127 élèves, du CM2 à l’après-bac. Le chef de l’Etat avait promis 20 000 places pour 2013. On est à dix fois moins. Sauf si l’on ajoute les quelque 8 000 jeunes accueillis dans des places labellisées - des lits d’internats classiques rebaptisés "excellence" et attribués à des jeunes méritants - qui ont permis d’afficher 10 000 jeunes en internats d’excellence à la rentrée 2011.

Extrait de lemonde.fr du 28.02.12 : Les internats d’excellence : une deuxième chance au coût prohibitif

 

Note du QdZ : Après avoir visité l’internat d’excellence de Montpellier dans l’après-midi, Nicolas Sarkozy, lors du meeting sur l’éducation qui a suivi, a développé une long et vibrant hommage à ce dispositif en concluant : "Honte à ceux qui, pour des raisons idéologiques, voudraient remettre en cause les internats d’excellence qui sont une avancée de la République."
".

Répondre à cet article