> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > Pauvreté, Aide sociale > "Zéro jeune en échec. Eccofor, une école de production pour la réussite de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Zéro jeune en échec. Eccofor, une école de production pour la réussite de tous", Chronique sociale / Atd Quart-Monde, 2020

19 février Version imprimable de cet article Version imprimable

Zéro jeune en échec
Eccofor, une école de production pour la réussite de tous

Auteur(s) : Chevassu Claude / Millot Annie et Jean-Yves
Co-éditeur(s) : ATD Quart-Monde
Nombre de pages : 168 p.
Poids : 240 g
Format : 15 x 22 cm
ISBN : 978-2-36717-680-2
Thèmatique : Questions de Société

Prix unitaire TTC : 14,00 €

Au début des années 2010 à Dole dans le Jura, sans autres appuis que leurs convictions, leurs réseaux professionnels et militants et leur connaissance de la vie des jeunes en grande précarité sociale, un petit groupe de femmes et d’hommes trouve dans le cadre original des écoles de production la possibilité d’expérimenter de nouvelles solutions pour des jeunes loins de l’école. Ensemble, ils créent ECCOFOR (Écouter, comprendre, former).

Élaborés avec les premiers concernés, ECCOFOR montre que l’expérience de jeunes et de familles en grande exclusion, en l’occurrence ceux qui appartiennent à la communauté des gens du voyage et récupèrent les pneus démontés et les métaux, peut donner naissance à un projet de territoire novateur.
Le principe d’ECCOFOR est le « faire pour apprendre » comme pour toutes les écoles de production, mais aussi le « faire avec » plutôt que « faire pour ». Faire avec les élèves et leur famille, aller à leur rencontre sur les terrains de voyageurs, dans les foyers de jeunes, dans les maisons d’accueil de mineurs non accompagnés, etc. Faire avec les entreprises et les élus, avec l’Éducation nationale et la Fédération nationale des écoles de production.

« Faire avec » signifie également, réinventer sa pédagogie et l’évaluer en permanence afin qu’elle participe du mieux au projet de l’école. Cela est rendu possible par la mobilisation des acteurs au-delà de ce qui est attendu d’eux et qui se traduit par exemple par le rôle crucial du bénévolat dans la réussite des jeunes.
ECCOFOR, c’est enfin un projet mobilisateur qui dépasse la seule insertion professionnelle de ses élèves, pour essayer de montrer que tout jeune peut réussir, et aussi que l’on peut aller ensemble vers une économie qui respecte davantage la nature, qui recycle les matériaux et aide à leur réutilisation, au bénéfice des emplois, des territoires et de leurs habitants.

Extrait de chroniquesociale.com

 

Voir aussi Eccofor, une "école de production" pour jeunes de 15-18 ans à Dôle parrainée par Atd-Quart Monde

Répondre à cet article