> PILOTAGE, MIXITE SOC., ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION... > Pilotage national, académ., local > Pilotage national > Pilotage national : Cabinet, Dgesco... (organisation, nominations) > Une nouvelle responsable pour le « bureau ZEP » du ministère de l’Education (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une nouvelle responsable pour le « bureau ZEP » du ministère de l’Education nationale

20 octobre 2007 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site du ministère de l’Education nationale, le 19.10.07 : Direction générale de l’enseignement scolaire DGESCO

• Sous-direction de la vie scolaire et des établissements : Marie-Martine Boissinot
- Mission Outre-mer : René-Teddy Tanier

- Bureau de l’action sanitaire et sociale et de la prévention : Nadine Neulat-Billard

- Bureau des établissements d’éducation prioritaire et des dispositifs d’accompagnement : Fabienne Bensa

- Bureau de la réglementation et de la vie des écoles et des établissements : Dominique Raynaud

Voir l’organigramme de la DGESCO

---------------------

NOTE DE LA REDACTION : Nous regrettions, dans l’éditorial de « La Lettre de l’OZP » envoyée hier matin vendredi 19 octobre à tous nos abonnés, la vacance de ce poste de responsable.

Ce n’est qu’après l’envoi que nous avons appris que ce poste venait d’être pourvu le matin même.

Précisons également que l’ancien bureau DESCO B5 "éducation prioritaire" est devenu, il y a quelque temps, ce bureau DGESCO B-3-2, "Bureau des établissements d’éducation prioritaire et des dispositifs d’accompagnement".

Quel sens donner à cette introduction récente du mot "établissements" dans l’intitulé ?

S’agit-il de donner la priorité aux collèges sur les écoles, lesquelles, on le sait, ne sont pas, administrativement parlant, des établissements ?

Ou s’agit-il aussi ou davantage, pour le ministre, d’officialiser son intention (déjà évoquée par son prédécesseur) de centrer l’action de l’éducation prioritaire sur les établissements plutôt que sur les territoires ?

Répondre à cet article

1 Message

  • Je ne sais pas quelles sont les intentions de notre ministre mais en tout cas, dans les RRS de moselle, nous craignons le pire. En effet, depuis 3 ans, les crédits ZEP accordés pour le 1er degré s’amenuisaient comme peau de chagrin ... jusqu’à disparaître totalement ! Nous venons d’apprendre qu’aucun crédit ne nous serait alloué pour cette année. Comment faire vivre nos projets, comment pérennsiser des actions qui étaient fédératrices et porteuses de réussite ? Et pourtant, nous venons juste de passer en Réseau de réussite Scolaire ! Cherchez l’erreur ! Est-ce qu’on n’a pas déshabillé Paul (le premier degré de l’éducation prioritaire) pour habiller Jacques (l’accompagnement éducatif) ?
    Une secrétaire de comité exécutif en colère.

    Répondre à ce message