> IV- EDUCATION. GÉNÉRALITÉS (Types de doc.) > Education-Généralités (Rapports officiels) > Objectifs de l’Union européenne en matière d’éducation pour 2030 : la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Objectifs de l’Union européenne en matière d’éducation pour 2030 : la France bien placée pour le nombre de jeunes enfants en éducation, les sorties précoces et l’accès aux diplômes de l’Enseignement supérieur (Depp)

13 mai

Les objectifs de l’Union européenne en matière d’éducation et de formation pour 2030 : où en est la France en 2024 ?
Note d’information Depp n° 24.18 – Mai 2024.

En 2021, les États membres de l’Union européenne (UE) ont fixé un ensemble de nouveaux objectifs communs en matière d’éducation et de formation, dont six font l’objet d’un suivi statistique à ce jour. En comparaison avec les résultats des autres pays, la France présente davantage de jeunes enfants en éducation, moins de sorties précoces de l’éducation et de la formation, ainsi qu’un accès plus élevé à des diplômes de l’enseignement supérieur. Elle a par ailleurs déjà dépassé les objectifs dans ces domaines. Toutefois, en matière de compétences, la France – comme la quasi-totalité des pays – est en retard sur les objectifs fixés.

[...] Aucun des objectifs 2030 n’est atteint à ce stade par les 27 États membres de l’UE en moyenne. Quant aux résultats de la France en particulier, ceux-ci dépassent les cibles communes relatives à la participation à l’éducation et à la formation, de même qu’aux niveaux de qualification æfigure 1.
Ainsi :
– en 2020-2021, la quasi-totalité des enfants ayant entre 3 ans et l’âge du début de l’instruction élémentaire obligatoire participent à l’enseignement formel en France, alors que l’objectif européen correspond à 96 % ou plus. La moyenne de l’UE-27 est à 92,5 % ;
– en 2023, 7,6 % des individus âgés de 18 à 24 ans en France ont tout au plus un diplôme national du brevet et ne sont ni en éducation ni en formation. L’objectif européen vise moins de 9 % et la moyenne de l’UE-27 est à 9,5 % ;
– en 2023, 51,9 % des individus âgés de 25 à 34 ans ont un diplôme d’enseignement
supérieur en France, l’objectif européen étant fixé à au moins 45 %. La moyenne UE
s’élève à 43,1 %.

En revanche, les résultats de la France, tout comme ceux de nombreux autres pays, sont en retrait par rapport aux objectifs collectifs concernant les compétences des élèves (voir figure 1.1 en ligne) :
– en 2022, en France, 27 % des élèves âgés de 15 ans n’ont pas un niveau suffisant de
compétences en compréhension de l’écrit, 29 % en culture mathématique et 24 % en
culture scientifique. L’objectif européen vise pour chaque compétence moins de 15 %.
Les moyennes de l’UE, comme les moyennes nationales de la quasi-totalité des pays, sont supérieures à 20 % quelle que soit la compétence évaluée.
– en 2018, 44 % des élèves en classe de quatrième n’ont pas les compétences attendues en littératie numérique en France.
L’objectif vise moins de 15 % des élèves dans cette situation, comme pour l’objectif précédent. La moyenne UE n’est pas encore calculée à ce stade en raison d’un faible
nombre de pays qui ont participé en 2018 à l’enquête Icils, pilotée par l’Association internationale pour l’évaluation du rendement scolaire (IEA).

Davantage de jeunes enfants en éducation en France qu’ailleurs en Europe
En 2020-2021, année la plus récente disponible pour tous les pays européens, 92,5 % des enfants ayant entre 3 ans et l’âge du début de l’instruction élémentaire obligatoire participent à l’enseignement formel en moyenne dans l’Union européenne æfigure 2.
Seuls cinq pays ont dépassé la cible européenne de 96 %, l’Espagne arrive précisément à 96 %, alors que la France est la seule à avoir un taux de participation proche de 100 %. [...]

Extrait de education.gouv.fr de mai 2024

 

Avec de "larges proportions d’élèves à faible niveau", la France reste en deçà des objectifs éducatifs de l’UE (Depp)
La France, comme la quasi-totalité des pays européens, est en retard sur les objectifs fixés par l’Union européenne en matière d’éducation, montre une note de la Depp publiée le 7 mai 2024. En comparaison avec les résultats des autres pays, la France présente davantage de jeunes enfants en éducation, moins de sorties précoces de l’éducation et de la formation, ainsi qu’un accès plus élevé à des diplômes de

Extrait de aefinfo.fr du 07.05.24

Répondre à cet article