> MATERNELLE, LYCEE, ENSEIGN. PROFESS. , APPRENTISSAGE > Enseignement professionnel et Apprentissage > La réforme du bac a entraîné une "véritable chute du bac professionnel" (Le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La réforme du bac a entraîné une "véritable chute du bac professionnel" (Le Café)

11 juillet

Bac : Les résultats du bac interrogent la réforme Blanquer de la voie professionnelle
"Tous les acteurs de la voie professionnelle, particulièrement les professeurs, doivent sentir un vent de renouveau". Le vent de renouveau annoncé par JM Blanquer, au moment de la remise du rapport Calvez - Marcon sur la réforme de la voie professionnelle en février 2018, devrauit secouer un ministre qui se dit épris d’égalité. Les résultats définitifs du bac 2022 accusent une nette hiérarchisation sociale des taux de réussite avec une véritable chute du bac professionnel. or c’était la première session du nouveau bac professionnel après la réforme Blanquer. Les enseignants avaient pourtant prévenu...

Une chute plus ou moins violente selon les séries

Globalement le taux de réussite au bac 2022 se situe à 91.1% selon la Depp (direction des études du ministère).C’est 2.8% de moins qu’au bac 2021, nettement moins qu’en 2020 (95%), même si c’est davantage qu’au bac 2019 (88%). La proportion de bacheliers dans une génération repasse la barre des 80% avec 79% de reçus (-3.4% par rapport à 2021).

Les taux de réussite sont en retrait dans les trois bacs mais pas au même rythme. Dans la voie générale presque tous les candidats ont le bac avec 96.1% de reçus (98% en 2020) soit 1.5% de moins qu’en 2021. Premier décrochage au bac technologique avec 90.6% de reçus. Et gros décrochage au bac professionnel avec 82.3% de reçus soit 4.5 points de moins qu’en 2021.

Une démocratisation cassée

Depuis 2012 on avait assisté à un rapprochement entre le bac technologique et le bac général, l’écart n’étant plus que de 3% en 2019. Il a rejoint maintenant en moyenne celui des années Sarkozy avec 5 points d’écart entre bac général et bac technologique. Encore cette moyenne cache t-elle des contrastes entre les séries technologiques. Les séries artistiques, qui accueillent des élèves au profil social identique au bac général ont des taux similaires (97% en STD2A, 98 en STMD). Alors que les séries plus socialement marquées décrochent, en premier lieu STMG avec 89% de reçus. On est 7 points en dessous des résultats de 2020 et il y a lieu à interroger le ministère sur ce résultat.

Ce bac se rapproche du bac professionnel. Avec 82.3% de réussite le bac professionnel nouvelle formule est 12 points en dessous du résultat de 2020. Il est 6 points en dessous du résultat de 2019. Et 5 points en dessous de 2021. On a là un véritable effondrement qui résulte de l’application de la réforme Blanquer.

Les enseignants avaient prévenu

Les enseignants avaient pourtant prévenu. Selon un sondage Harris réalisé pour le Snuep Fsu en mars 2022, 79% des enseignants estiment que le comportement des élèves s’est dégradé Ce que les enseignants mettent en cause c’est la transformation de la voie professionnelle, lancée par JM Blanquer en mai 2018. Une majorité d’enseignants (59%) trouve moins de satisfaction dans son métier (contre 15% pour qui il y a amélioration). Pour 71% cette réforme est une mauvaise chose. Ils déplorent une réforme qui démobilise les élèves et les empêche d’obtenir la formation auxquels ils ont droit. Seulement 4% des enseignants voient dans les nouveaux horaires une amélioration et 13% dans les programmes. 67% des enseignants estiment qu’ils ont moins la possibilité de faire progresser les élèves. 76% accusent aussi la baisse des horaires disciplinaires. La réforme a nettement sabré dans les horaires des enseignement généraux alors que la mise en place des "familles de métiers" en seconde a réduit la formation professionnelle à deux années (contre 4 à l’origine du bac professionnel). La réforme a à la fois rajeuni les élèves (en supprimant une année d’études) et diminué les horaires d’enseignement. Comment s’étonner de voir le taux de réussite au bac chuter ?

Les réformes Blanquer on accentué les inégalités sociales

A la lecture de ces résultats on observe à quel point les réformes Blanquer ont accru les inégalités sociales de réussite. Longtemps les taux de réussite au bac ont été les mêmes dans les 3 séries. C’est le cas jusqu’au tournant du 21ème siècle. A partir du 21ème siècle un écart se creuse entre le bac général et les bacs technologique et professionnel. Il atteint 10 points en 2008. Sous le quinquennat Hollande un autre clivage le remplace. Le bac technologique rejoint le taux de réussite du bac général et un écart de 10 points sépare les bacs général et technologique, préparés dans les mêmes lycées, des bacs professionnels.

Avec cette première session normale des bacs Blanquer une nouvelle frontière apparait entre le bac général avec 96% de réussite et les bacs technologiques avec des taux de réussite à 90% et le bac professionnel pas loin de 80%. Ces frontières scolaires sont surtout des frontières sociales. Le bac est une formalité pour les enfants des familles favorisées. Il reste un obstacle pour les autres et particulièrement pour les bacheliers professionnels qui représentent 20% d’une génération.

La démocratisation scolaire cassée net

C’est tout le travail de montée des bacheliers professionnels vers l’enseignement supérieur qui a été cassé sous le précédent quinquennat. La promesse qui a été faite à ces jeunes de démocratisation à travers une série particulière est maintenant dénoncée par Parcoursup, qui les exclut massivement du supérieur, par le taux de réussite du bac, et pas l’effondrement de leur formation avec une réforme qui en a a largement allégé le niveau. Puisque Pap Ndiaye veut être jugé sur la lutte contre les inégalités , rétablir le rêve républicain de la démocratisation scolaire s’offre à lui. Un projet qui n’est certainement pas celui de C Grandjean.

François Jarraud

La Note Depp

Extrait de cafepedagogique.net du 11.07.22

Répondre à cet article