> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > PILOTAGE national, académ., local > Pilotage national > Pilot. national. Nominations > Mark Sherringham est nommé président du Conseil supérieur des programmes (Le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Mark Sherringham est nommé président du Conseil supérieur des programmes (Le Café, ToutEduc)

14 février

Mark Sherringham nommé à la tête du CSP
C’est encore une personnalité très controversée qui est nommée à la tête du Conseil supérieur des programmes. Après Souad Ayada, nommée à la tête d’un institut d’islamologie, c’est Mark Sherringham que JM Blanquer a choisi pour présider le CSP. Inspecteur général de philosophie, ancien conseiller de R Barre, puis de F. Fillon, puis de X. Darcos, il a lancé récemment, en pleine pandémie, les classes préparatoires au professorat des écoles, un système de formation qui concurrence les Inspe et où le ministère a totalement la main. Mark Sherringham est connu aussi pour avoir demandé la réintroduction du christianisme dans l’école publique. "L’école laïque française est l’héritière de l’Ecole chrétienne", expliquait il dans la revue Familles chrétiennes en 2009.

Au BO

Extrait de cafepedagogique.net du 11.02.22

 

CSP : la nomination de Mark Sherringham "inacceptable" pour la FSU, reçue "très négativement" par le SE-UNSA
"La FSU exprime sa vive inquiétude quant à la nomination de Mark Sherringham à la présidence du Conseil supérieur des programmes", une nomination qu’elle juge "irraisonnable et inacceptable". Pour sa part, le SE-UNSA accueille "très négativement" l’annonce de cette nomination, considérant que "la présidence du CSP demande des capacités de dialogue et d’impartialité qui ne sont pas réunies à travers cette nomination".

La FSU estime que "Mark Sherringham n’a cessé de tenir" des propos "des plus ambigus" sur l’ "héritage chrétien" comme fondement de "notre école publique", elle dénonce "le soutien que Mark Sherringham accorde à une fondation dont la finalité est le développement des écoles privées hors contrat". Celui-ci, rappelle le SE, "s’est mobilisé pour former les établissements d’enseignement privé hors contrat à réussir leurs inspections". Il dénonce "une personnalité très conservatrice proche des milieux catholiques traditionnalistes". Il ne lui "conteste aucunement le droit d’affirmer sa foi, notamment dans de nombreuses revues catholiques". Mais il estime que "la question de l’impartialité du nouveau président du CSP est posée".

La FSU évoque "un contexte où associations et syndicats appellent au retour d’une instance indépendante, capable d’élaborer des programmes pérennes et de transcender les conflits idéologiques", le SE rappelle "que M. Sherringham a été une des chevilles ouvrières de la réécriture des programmes de primaire en mai 2008, réécriture très idéologique, imposée contre l’avis unanime des représentants des enseignants au Conseil supérieur de l’éducation".

Mark Sherringham a commencé sa carrière comme professeur certifié de philosophie (en 81), puis agrégé, maître de conférences, directeur de l’IUFM (institut universitaire de formation des maîtres) de Strasbourg, inspecteur général de l’éducation nationale, doyen du groupe "philosophie". Selon sa notice Wikipedia, il est en 1980 conseiller au cabinet du Premier ministre Raymond Barre. Il est chargé des questions de pédagogie au cabinet de Xavier Darcos. "Familles chrétienne" rappelle qu’en 2009, il a donné au magazine un entretien dans lequel il déclare qu’ "il n’est pas du tout sûr que la laïcisation du système éducatif français, intervenu dans le combat contre l’Église catholique et le pouvoir des congrégations au début du XXe siècle, marque une exclusion culturelle du christianisme hors du domaine de l’éducation dans notre pays, même s’il demeure vrai qu’on est bien souvent passé de l’explicite à l’implicite culturel". C’est lui qui en 2020 porte le projet de "parcours préparatoire au professorat des écoles" (ici). Quand Jean-Michel Blanquer évoque sa volonté de structurer davantage la formation initiale et continue des enseignants en ce qui concerne la laïcité, il demande à Mark Sherringham de visiter tous les INSPE pour évaluer cette formation. Il participe à la première session de formation proposée par l’association "Créer son école" aux écoles hors-contrat pour "réussir (leur) inspection" après que la loi "valeurs de la République" pourrait en faciliter la fermeture après inspection (ici).

Extrait de touteduc.fr du 14.02.22

 

La nomination d’un philosophe chrétien pour s’occuper des programmes scolaires fait polémique
La polémique enfle depuis la nomination, le 4 février, de Mark Sherringham, à la tête du Conseil supérieur des programmes (CSP), en remplacement de Souâd Ayada, devenue directrice du nouvel Institut français d’islamologie.

« Jean-Michel Blanquer ne peut pas s’ériger en chantre de la laïcité et nommer président du CSP une personne qui a fait preuve

Extrait de la-croix.fr du 13.02.22

 

Voir :
la sous-rubrique Pilot. national. Nominations
le mot-clé Pilot. national. Nominations (gr 5)/

Répondre à cet article