> POLITIQUE DE LA VILLE > SNU, Service civique, Réserve citoyenne > Le gouvernement relance le Snu (Le Café)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le gouvernement relance le Snu (Le Café)

18 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

Le gouvernement relance le SNU
Le gouvernement s’obstine. Alors que le Service national universel (SNU) n’a jamais réussi à atteindre ses objectifs (modestes) , la secrétaire d’Etat chargée de la jeunesse, Sarah El Haïry, annonce le lancement de la campagne 2021 de recrutement des volontaires. En 2020, malgré des efforts importants et la mobilisation des recteurs, le SNU n’a accueilli réellement que 2000 jeunes au lieu des 30 000 annoncés. En 2021, S El Haïry annonce 25 000 volontaires et compte sur les enseignants pour faire la promotion. En effet, un document sera distribué à tous les lycées. Les volontaires, âgés de 15 à 17 ans, feront un séjour collectif du 21 juin au 2 juillet et une mission d’intérêt général de 12 jours auprès des armées ou d’associations et d’institutions. Après 30 millions en 2020, ce sont 61 millions qui financeront le SNU , soit 2400€ par volontaire. En novembre dernier, le sénateur (PS) JB Magner a critiqué ce budget. Les 30 millions d’euros de 2020 "n’ont pas servi à ce pour quoi ils étaient destinés", a t-il dit notamment du fait de la crise sanitaire et de l’annulation des stages. Or 2021 ne s’annonce pas meilleur. "C’est vraiment de l’argent qui est mobilisé pour un objectif qui ne peut pas se défendre". Le gouvernement a annoncé une loi pour généraliser le SNU.

Extrait de cafepedagogique.net du 12.01.21

Répondre à cet article