> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > Socle commun et Compétences > Socle et Compétences (Textes officiels) > Projet de loi Blanquer : Création, "là où les communautés éducatives l’estiment (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Projet de loi Blanquer : Création, "là où les communautés éducatives l’estiment utile", d’"établissements des savoirs fondamentaux constitués de classes du premier degré et du premier cycle du second degré. Le débat parlementaire (ToutEduc)

31 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

ADDITIF du 01.02.19

"Ecole des savoirs fondamentaux" : le débat parlementaire

L’amendement de Cécile Rilhac (LREM) créant des "écoles des savoirs fondamentaux" a été adopté le 30 janvier. Il suscite des réactions (ici) et ToutEduc revient sur le débat (11 minutes) qui a précédé. Seuls des députés LREM et LR se sont exprimés à son sujet. Quatre autres amendements, déposés par Sylvie Charrière (LREM), Frédéric Reiss (LR) et Patrick Hetzel (LR) allant de le même sens ont été retirés par leurs auteurs après débat commun.

Pour Cécile Rilhac, ces établissement ne doivent être créés que "là où les communautés éducatives l’estiment utile". Ils faciliteront "le parcours et le suivi individuel des élèves" de la petite section à la 3ème. Ils permettront à "de très petites écoles d’atteindre une taille critique rendant possible certains projets pédagogiques ainsi que des collaborations entre enseignants de cycles différents".

Cette disposition "met en oeuvre une des préconisations" de la mission flash qu’elle a présentée avec Valérie Bazin-Malgras (LR) sur la direction d’école. Avec ces établissements, les tâches administratives "pourraient être réparties entre le directeur d’école rattachée" et l’équipe administrative du collège.

Elle affirme que "la spécificité de chacun des degrés et des cycles est bien conservée" du fait du "maintien de chaque conseil existant".

Patrick Hetzel note que des expérimentations d’écoles du socle, en nombre limité, existent déjà et qu’il leur manque un cadre juridique qui leur sera ainsi apporté. Pour Frédéric Reiss, c’est aussi l’occasion de travailler sur les liens avec les établissements privés.

Jean-Michel Blanquer, qui semble découvrir l’amendement, l’estime "très intéressant", d’autant que depuis longtemps, "le système éducatif tourne autour de ces enjeux". Il propose que le texte de cet amendement soit retravaillé d’ici la présentation du projet de loi dans l’hémicyle.

L’amendement ici, le débat ici, de 1h07 à 1h18

Extrait de touteduc.fr du 01.02.19 : "Ecole des savoirs fondamentaux" : le débat parlementaire

&nbsp :

Projet de loi "pour une école de la confiance" : création d’établissements des savoirs fondamentaux (Commission, Assemblée nationale)

La commission des affaires culturelles et de l’éducation vient d’adopter, après les avoir discutés, plusieurs articles, du projet de loi "pour une école de la confiance", relatifs à l’école maternelle et à l’abaissement à 3 ans de l’instruction obligatoire. L’un d’eux crée des "établissements publics des savoirs fondamentaux constitués de classes du premier degré et du premier cycle du second degré".

[…] Un article additionnel crée des "établissements publics des savoirs fondamentaux constitués de classes du premier degré et du premier cycle du second degré" et qui "regroupent les classes d’un collège et d’une ou plusieurs écoles situées dans le même bassin de vie". Un tel établissement est créé sur "proposition conjointe du département et des communes", il "est dirigé par un chef d’établissement" et un directeur-adjoint qui exerce "les compétences attribuées au directeur d’école". Un conseil d’administration permet "la représentation des personnels du premier degré et des communes ou établissements publics de coopération intercommunale partis à la convention". Le "conseil pédagogique comprend au moins un enseignant de chaque niveau de classe du premier degré".

L’exposé des motifs précise que "ce type d’établissement ne doit être mis en place que là où les communautés éducatives l’estiment utile". Il pourra "regrouper les structures scolaires d’un même bassin de vie" (le texte complet ici)

Un article étend aux autres membres de la communauté éducative que les enseignants les compétences du directeur d’école déjà chargé de "la coordination nécessaire entre les maîtres" (ici).

Extrait de touteduc.fr du 30.01.19 : http://www.touteduc.fr/fr/abonnes/a...

 

Voir aussi La création des "établissements publics des savoirs fondamentaux" : les commentaires et réactions

Répondre à cet article