> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Rythmes scolaires, Org. temps scol. (gr 5) > Rythmes scolaires (Positions de chercheurs et ex-responsables du (...) > Antoine Prost : La semaine de 4 jours va défavoriser les enfants de milieu (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Antoine Prost : La semaine de 4 jours va défavoriser les enfants de milieu populaire

24 octobre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Pour la rentrée 2017, les maires ont pu choisir la semaine de 4 jours à l’école primaire. Antoine Prost, historien de l’éducation, a signé, avec d’autres universitaires, une tribune dans Le Figaro les exhortant à ne pas faire ce choix.
Antoine Prost, historien spécialiste de l’éducation

Vous avez signé le 10 octobre une tribune dans Le Figaro appelant les maires à refuser la semaine de 4 jours. Pourquoi ?

L’un des principaux problèmes que pose la semaine de 4 jours, c’est qu’elle laisse penser que toutes les heures se valent. Or raisonner ainsi c’est ne pas tenir compte des capacités d’apprentissage des enfants. Remplacer le mercredi matin par des heures de fin de journée c’est oublier qu’ils apprennent mieux le matin. On remplace donc des heures propices à l’apprentissage par des heures où les enfants sont fatigués et n’apprennent plus. Dans les faits, cela revient à diminuer le temps d’enseignement. Et nous n’en avons pas besoin.

[...] Les élèves qui iront dans une école qui pratique la semaine de quatre jours seront donc défavorisés ?

C’est plus compliqué que cela. Les classes favorisées ne souffrent pas de la semaine de quatre jours. Dans leurs milieux sociaux, leurs enfants ne cessent d’apprendre. Ils apprennent avec les copains, ils apprennent à table, où l’on parle de sujets variés, avec un vocabulaire riche. Mais ce n’est pas le cas pour les familles défavorisées, pour elles, pas d’école le mercredi cela signifie les gamins plus longtemps dans la rue. Cela n’a rien de nouveau, au début du siècle il y en avait déjà beaucoup, mais ils y étaient moins longtemps parce qu’ils avaient école tous les jours sauf le jeudi et le dimanche. [...]

Extrait de vousnousils.fr du 19.10.17 : Antoine Prost : La semaine de 4 jours prépare des générations d’analphabètes

Répondre à cet article