> POLITIQUE DE LA VILLE > Vacances et Loisirs, VVV, Colos et Centres de loisirs > Vacances, Loisirs (Généralités) > Les apports de l’EP. Les dispositifs "vacances"

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les apports de l’EP. Les dispositifs "vacances"

1er mars 2016

Série OZP : Quels sont les apports de l’éducation prioritaire à la transformation du système éducatif ?

 

LES "DISPOSITIFS VACANCES"

Historique des textes officiels charnières :

 

PROGRAMME VILLE - VIE - VACANCES (1981 et 1995)

 Fiche du ministère de la Ville du 29.04.15

Extrait : « Ville Vie Vacances » : contribuer à un égal accès des jeunes aux loisirs éducatifs pour anticiper les dérives délinquantes.
Mis en place en 1981 sous la dénomination « opérations anti été chaud », « Ville Vie Vacances) » [étendu sous ce nom à tous les départements en 1995, NDLR] est un programme qui a pour objectif de permettre aux jeunes âgés de 11 à 18 ans et résidant principalement dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) d’accéder à des activités culturelles, civiques, sportives et de loisirs et de bénéficier d’une prise en charge éducative pendant les vacances scolaires.
Chaque année, ce sont 400 000 jeunes, dont 75 % issus des QPV, qui bénéficient de ce programme, mis en œuvre dans 93 départements.

 

OPERATION ÉCOLE OUVERTE (1991)
Note : la circulaire de 1991 créant l’opération Ecole ouverte n’est pas disponible en ligne mais ses termes sont repris dans celle de 2003 ci-dessous

 Charte Ecole ouverte. Circulaire du 23.01.03. BO du 30 février 2003

Extraits : Préambule [de la charte]
École ouverte est une opération qui consiste à ouvrir les collèges et les lycées pendant les vacances scolaires, les mercredis et samedis durant l’année scolaire, pour accueillir des enfants et des jeunes qui ne partent pas ou peu en vacances et qui ne fréquentent pas ou peu les structures locales d’accueil et de loisirs.
École ouverte propose aux enfants et aux jeunes qui vivent dans des zones urbaines et rurales défavorisées ou dans des contextes culturels et économiques difficiles, un programme d’activités éducatives : scolaires, culturelles, sportives, de loisirs.
École ouverte est notamment l’occasion, pour les élèves des écoles élémentaires, de faire connaissance avec un établissement du second degré et de se préparer ainsi à l’entrée au collège.

Circulaire École ouverte.
Lancée en 1991, cette opération interministérielle, dont les objectifs sont définis par la Charte École ouverte, consiste à ouvrir les collèges et les lycées pendant les vacances scolaires, ainsi que les mercredis et les samedis durant l’année scolaire, pour accueillir des enfants et des jeunes qui ne partent pas ou peu en vacances.

I - Le champ d’application
L’opération École ouverte a vocation à s’appliquer, dans l’ensemble des régions et des académies, aux établissements du second degré actuellement classés sur le territoire de l’éducation prioritaire, en zones urbaines sensibles et en établissements sensibles. Elle peut également se dérouler dans des établissements du second degré situés dans des communes dont le contexte social et économique est difficile.

 Opération Ecole ouverte pour l’année 2016. Appel à projets. Circulaire du 23.02.16 BO du 25 février 2016

Extrait : [...] Une opération mobilisée prioritairement en éducation prioritaire
L’opération s’adresse aux jeunes qui vivent dans des zones urbaines et rurales défavorisées ou dans des contextes économiques et sociaux difficiles. Elle doit être développée en priorité dans les établissements des réseaux de l’éducation prioritaire et tout particulièrement dans les REP+ et les REP. Sont également concernés les établissements situés dans des territoires relevant de la nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville. Les zones rurales isolées devront aussi être significativement prises en compte.

Une dynamique de réseau à renforcer
Les partenariats inter-degrés entre établissements sont à encourager afin de favoriser la liaison école-collège et collège-lycée. Le conseil école-collège pourra venir en appui des établissements dans la mise en place d’activités et l’organisation de la mutualisation. C’est aussi une occasion importante de développer une action résolue pour promouvoir la citoyenneté, les valeurs de la République et pour faire réfléchir aux usages des médias sociaux.

 

STAGES DE REMISE A NIVEAU DURANT LES VACANCES SCOLAIRES
(non spécifiques à l’éducation prioritaire)

 Organisation de stages de remise à niveau proposés aux élèves présentant en fin d’école primaire des difficultés en français et en mathématiques. Note de service du 1er février 2008 (cliquer sur lien vers le PDF)

 Fiche MEN, août 2012

Extrait : Les élèves de C.M.1 et C.M.2 qui en ont besoin peuvent suivre des stages gratuits de remise à niveau pendant la période des vacances scolaires.
Trois sessions sont organisées pendant les vacances scolaires : une semaine au printemps, la première semaine de juillet et la dernière semaine des vacances d’été.
Ces stages durent cinq jours, à raison de 3 heures d’enseignement quotidien. Ils permettent une remise à niveau dans les matières fondamentales : français et mathématiques. Ils ont lieu dans les écoles. Des groupes de cinq ou six élèves sont constitués.
A la fin du stage, l’évaluation des progrès de chaque élève est transmise à l’enseignant de la classe et aux familles.
Les enseignants volontaires du premier degré animent ces stages et en définissent le contenu en fonction des besoins de chaque élève.

 

DES FORMULES POUR LES VACANCES DANS LES QUARTIERS EN DIFFICULTE
(non spécifiques à l’éducation prioritaire ni à la politique de la ville)

Voir sur le site OZP la sous-rubrique Vacances, Loisirs (Généralités)

 

COMMENTAIRE

Les deux dispositifs "VVV" et "Ecole ouverte" ont comme point commun d’être anciens, d’être toujours en activité et d’être interministériels.

"Ville Vie Vacances", affiche encore son objectif de "prévenir les dérives délinquantes" et de se concentrer sur des établissements en REP et REP+ ou en quartier prioritaire de la ville.

L’opération "Ecole ouverte" (1991) fait elle aussi l’objet d’un appel d’offres chaque année et continue à viser en priorité les établissements situés en éducation prioritaire ou dans les quartiers de la politique de la ville.

La Note de service créant en 2008 "les stages de remise à niveau durant les vacances scolaires" ne fait pas allusion à l’éducation prioritaire mais ces stages sont souvent organisés dans des écoles en éducation prioritaire. Exemples aux Mureaux dans deux écoles Eclair et dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris
Sur initiative rectorale, certains stages sont organisés dans les lycées des quartiers sensibles
[Voir la sous-rubrique sur le site de l’OZP Stages de réussite (Remise à niveau)
Voir en particulier Organisation des "stages de remise à niveau" (SRAN) en primaire pendant les vacances. La circonscription de la Goutte d’Or (Paris 18ème) publie un vade-mecum très complet

Quant aux diverses formules, avec ou sans accompagnement périscolaire, mises en place par des collectivités locales ou des associations pour permettre à des enfants ou des jeunes de milieu populaire de partir en vacances, elles tentent de contrecarrer les tendances ségrégatives de notre société. C’est le cas en particulier des colonies de vacances, qui sont soumises actuellement à une certaine désaffection.
Voir la sous-rubrique sur le site de l’OZP Vacances, Loisirs (Généralités)

 

Références documentaires
- sur le site OZP, dans le groupe Dispositifs (colonne 5)
le mot-clé Vacances et Loisirs, VVV, Colos et Centres de loisirs (gr 5)/
- sur le site OZP,
les rubriques Vacances et Loisirs, VVV, Colos et Centres de loisirs et Vacances, Loisirs (Généralités)

- Le rapport DIV, 2003, sous la dir. Didier Lapeyronnie (avec de nombreux repères chronologiques et références) Quartiers en vacances. Des Opérations Prévention Été à Ville Vie Vacances 1982-2002

 

Voir La liste des 24 fiches de la série "Les Apports de l’Education prioritaire" (OZP, 2016)

Répondre à cet article