> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > Dispositifs MATERNELLE et PETITE ENFANCE > Maternelle (Position politique et syndicale) > Maternelle : la réforme, en cours, des programmes devrait rompre avec la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Maternelle : la réforme, en cours, des programmes devrait rompre avec la "primarisation" de la maternelle de 2008 qui, selon l’Inspection générale, pénalisait les plus défavorisés et les plus vulnérables

5 mars 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

A quoi ressembleront les nouveaux programmes de maternelle ? S’il est encore trop tôt pour avoir des certitudes, les premiers échanges entre les syndicats et l’Ageem (association des professeurs de maternelle) et le Groupe de travail du Conseil supérieur des programmes donnent à penser que les programmes de 2014 seront bien en rupture avec ceux de 2008. Pour autant ce ne sera pas le retour aux programmes de 2002.

[...] A l’origine de ces nouveaux textes le rapport de l’Inspection générale de 2012, fort critique sur les programmes de 2008. Le rapport dénonçait les dégâts de la réforme Darcos accusée d’avoir "primarisé" l’école maternelle. Ce sont "les enfants les plus défavorisés, les plus vulnérables, qui ont le plus à pâtir d’exigences prématurées", notait-il. Pour le rapport, il fallait inverser la logique des programmes de 2008 et partir du développement de l’enfant, et non pas des objectifs de l’élémentaire. Pour que chaque enfant puisse "devenir élève", c’est à dire entrer dans un processus d’apprentissage scolaire, il faut accepter qu’il ne le soit pas encore, et créer les conditions adéquates : faire observer, imiter, répéter, imaginer, chercher des réponses, jouer.

[...] l’association des professeurs de maternelle, juge que celles-ci rompent avec l’esprit des programmes de 2008. "Les programmes de 2008 anticipaient les apprentissages et cela se faisait aux dépens des enfants les plus fragiles. Finalement à vouloir scolariser trop tôt on obtenait des résulats inverses à ceux recherchés". Pour le Snuipp, Sébastien Sihr, secrétaire général, accueille aussi avec plaisir une rupture avec les programmes de 2008. "Il faut retrouver un équilibre perdu en 2008", nous dit-il, "entre l’épanouissement de l’enfant et les activités d’entrainement qui restent nécessaires. Les futurs programmes devraient remettre de la coopération, du vivre ensemble , de la bienveillance, être plus attentifs aux plus fragiles". [...]

Extrait de cafepedagogique.net du 04.03.14 : Maternelle : Une réforme qui rompt avec 2008

 

Voir aussi le document du SNUIPP :
"De nouveaux programmes pour la Maternelle. Contribution
du SNUipp FSU".
Audition du 27 février 2014, devant le groupe permanent du Conseil supérieur des programmes

Répondre à cet article