> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > PILOTAGE national, académ., local, Autonomie > Pilotage national > Pilot. national. Cabinet, Dgesco, Conseils (organisation) > Au JO, les attributions (diverses) de George Pau-Langevin : "l’accompagnement

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Au JO, les attributions (diverses) de George Pau-Langevin : "l’accompagnement éducatif" dans le cadre des rythmes scolaires, "la prise en charge des élèves les plus en difficulté", "l’innovation et l’expérimentation"... Les nominations à son cabinet

11 juin 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Mme George Pau-Langevin, ministre déléguée auprès du ministre de l’éducation nationale, chargée de la réussite éducative, traite, par délégation du ministre de l’éducation nationale, des questions relatives à la préparation et à la mise en œuvre des mesures propres à favoriser la réussite scolaire de tous les élèves.

Elle met en œuvre la politique d’innovation et d’expérimentation dans l’enseignement et la vie scolaire ainsi que les actions d’accompagnement éducatif conduites dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.

Elle est chargée d’améliorer les dispositifs d’orientation ainsi que ceux concourant à la prise en charge des élèves les plus en difficulté.

Elle veille aux conditions d’accueil et d’intégration des élèves handicapés et suit les questions relatives à la santé des élèves.

La ministre déléguée auprès du ministre de l’éducation nationale, chargée de la réussite éducative, accomplit toute mission que le ministre de l’éducation nationale lui confie.

Extrait du JO du 10.06.12 : Décret du 09.06.12

 

Nominations à son cabinet

Sont nommés au cabinet de la ministre déléguée chargée de la réussite éducative :
- en qualité de conseiller chargé de la santé, des fonds sociaux, du handicap, du sport, des primo-arrivants et des relations avec les associations afférentes à ces domaines, Marc Pierre Mancel
- en qualité de conseillère chargée des rythmes scolaires, de l’enseignement artistique et de l’action culturelle, des relations avec les collectivités territoriales et de la carte scolaire, Marianne de Brunhoff
Marianne de Brunhoff était sous-directrice chargée de l’action éducative et périscolaire à la mairie de Paris].

 

Voir aussi lemonde.fr du 03.05.12 Que fait une ministre déléguée à la réussite ?

 

Note du QdZ : On ne sait si " la prise en charge des élèves les plus en difficulté" recouvre ou non l’éducation prioritaire.
Relevons que dans son discours devant le congrès de la FCPE le 26.05.12, Vincent Peillon a explicitement inscrit celle-ci dans ses priorités : "Ensuite, ces mesures d’urgence passées pour la rentrée, un véritable travail de concertation. Et immédiatement, la nécessité de remettre en place une formation initiale et continue des enseignants à travers la création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation. La priorité budgétaire mais aussi pédagogique, au primaire et aux territoires en difficulté. La refondation nécessaire de l’éducation prioritaire".
Lire le discours intégral sur le site du ministère

 

"L’intriguant ministère de la réussite éducative"

On attendait un grand pôle Education-Jeunesse symbolisant la priorité donnée à la jeunesse par François Hollande. On s’est retrouvé avec trois ministères - un grand dévolu à un homme (l’Education), les deux autres moins importants à des femmes (Enseignement supérieur et Recherche d’abord, Sports, Jeunesse, Education populaire et Vie associative, ensuite) - , ainsi qu’un intriguant ministère chargé de la Réussite éducative attribué à une femme, placée sous l’autorité d’un homme (à l’Educ).

Trois ministères de plein exercice, plus un rattaché, ce ne serait pas un peu compliqué pour mener une grande politique de la jeunesse ? Pour tenter d’y voir clair, on a pris un cas d’école - c’est le cas de le dire .

Extrait de blogs.liberation.fr du 18.05.12 : Educ, Réussite, Jeunesse, Recherche : le dédale des ministères

 

Voir aussi du 17.05.12 : Le gouvernement Ayrault : George Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative, suivra l’éducation prioritaire

Répondre à cet article