> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > Liaison Recherche / Pratiques (Général.) > Séminaire des LéA 2021. Regard extérieur sur un atelier "Egalité des chances" (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Séminaire des LéA 2021. Regard extérieur sur un atelier "Egalité des chances" (Catherine Hurtig-Delattre, Ifé)

10 décembre 2021

Séminaire de rentrée des LéA 2021 : Témoignage d’un regard extérieur sur l’atelier « Se connaître, faire réseau »

Catherine Hurtig-Delattre, chargée d’études au pôle formation IFÉ, a participé au séminaire de rentrée des LéA. Elle nous partage son regard sur un des ateliers de la journée “Se connaître, faire réseau”.

Le contexte de l’atelier : Les équipes représentant les LéA répartis dans trois salles, sur le critère d’un lien identifié avec une problématique. Je me trouve dans la salle « Egalité des chances ». Une dizaine de LéA sont présents, répartis à nouveau de manière aléatoire en trois petits groupes. Je me joins à l’un d’entre eux et j’écoute les échanges.

La consigne de l’atelier : Chaque LéA se présente (lieu, établissement, thème, ancienneté…) et explique comment la problématique citée est traitée dans ce contexte. (« comment vous attrapez cette question »…). Puis chaque LéA doit écrire sur une fiche « puzzle » les mots clés qui résument cette approche de la problématique. Les trois LéA présents ici sont très différents en contexte et démarche, ce qui génère des difficultés de compréhension dans un premier temps, mais qui fait place à une véritable curiosité mutuelle et à de riches échanges par la suite. La consigne de l’atelier n’est pas facilement appréhendée, puisque finalement aucun des LéA présents ne se reconnait vraiment dans la problématique « égalité des chances »… Mais la contrainte étant féconde, cet angle d’approche oblige chacun à se positionner et des liens inattendus sont faits entre trois univers apparemment totalement hétérogènes.

Catherine nous présente les trois LéA qui ont participé à cet atelier et la réflexion menée au sein de leurs équipes autour de l’objet d’étude “Egalité des chances“.

Le LéA Réseau Elian Lyon : 5 collèges et lycées publics ( LéA en année 3)
Thématique de recherche : la mise en place d’espaces innovants et d’outils numériques a-t-elle des impacts sur le climat scolaire, l’accès aux apprentissages, les transformations professionnelles ?
Quel lien avec l’égalité des chances ? Dans l’équipe, la question n’a pas été réfléchie en tant que telle. Mais la réflexion sur l’accessibilité du bâti et sur le rapport des élèves aux différents espaces scolaires (travail, documentation, sport, détente) peut s’ouvrir vers cette approche égalité-inégalité et croiser les critères (individuels, sociaux…) La production de transformations dans les interstices (ex espaces intermédiaires et modalités d’accès plus souples aux espaces) est notamment intéressante à observer.
Mots clés mis en évidence sur le puzzle :
rapports à la spatialité / potentiel du numérique.

Le LéA Lycée le Corbusier Aubervilliers : 1 grand lycée GT en REP (LéA en année 3)
Thématique de recherche : quels observables de la compréhension des élèves permettent de mieux ajuster nos pratiques pédagogiques dans les disciplines ? Postulat de départ : les pratiques enseignantes, à l’insu de professionnels, participent à la construction des inégalités socio-scolaires. Les situations scolaires proposées sont interprétées différemment par les enseignants et par les élèves, ce qui crée des malentendus. Une prise de conscience peut aboutir à des transformations de ces pratiques, vers plus d’explicitation.
Quel lien avec égalité des chances ? Le terme lui-même est récusé : il n’y a pas d’ « égalité », pas plus qu’il n’y a de « chance » L’équipe préfère parler d’inégalités sociales et scolaires et face à elle de nécessaire « accès de tous aux savoirs ».
Mots clés mis en évidence sur le puzzle :
culture scolaire/explicitation/ observation des pratiques enseignantes/ co-construction des inégalités scolaires/ transformation des pratiques.

Le LéA Ecole du domaine des possibles Arles : école privée bientôt sous contrat, locaux intégrés dans un milieu naturel, 100 élèves de la maternelle au collège (LéA en année 1).
Thématique de recherche : analyse de la forme scolaire à partir de modes de socialisation et d’apprentissages renouvelés. Etude de la complémentarité entre enseignement dans et hors la classe.
Quel lien avec égalité des chances ? Dans cette école, familles de milieu social favorisé et choix des parents. Mais beaucoup d’élèves inscrits ont été exclus du système ordinaire ou y ont été en forte souffrance. Enjeu : rendre l’accès au savoir accessible à tous par une forme scolaire différente.
Mots clés mis en évidence sur le puzzle :
différenciation / transformation radicale des formes scolaires/ rapport au vivant / place des arts dans l’apprentissage / cultures formelles et informelles

Puzzle réalisé pendant l’atelier “Se connaître, faire réseau”

Une discussion s’engage sur les possibilités de porosité entre les trois démarches. Il apparaît que malgré d’énormes différences de contextes et d’approches, plusieurs questions communes sont traitées : l’espace, le rapport au savoir, les modalités d’apprentissage, l’appropriation par les élèves. Le rapport à la forme scolaire est également interrogé, et les pratiques sont appelées à se transformer avec des leviers différents. Il est possible de se demander si ces leviers sont complémentaires ou contradictoires ? Pour le LéA Réseau Elian Lyon, on cherche à modifier l’espace et à développer les outils numériques. Pour le LéA Lycée le Corbusier Aubervilliers, on s’emploie à expliciter les objectifs et les normes d’apprentissage. Au sein du LéA Ecole du domaine des possibles Arles, on envisage des apprentissages moins normés ou on cherche à déplacer les normes : prendre en compte le dehors et le rapport au vivant, valoriser les disciplines artistiques…

Personnellement, j’ai été passionnée par ces échanges, qui me semble-t-il ont dérouté un peu les acteurs, car les obligeant à faire un pas de côté par rapport à leur postulat de départ – explicité ou pas. D’où l’intérêt de ces journées de croisement et des ateliers laissant une part d’aléatoire dans le regroupement…
Catherine Hurtig-Delattre, chargée d’études au pôle formation IFÉ

Retrouvez les articles du blog sur le séminaire de rentrée des LéA 2021 :
Journée 3, mercredi 17 novembre.

 

110 bis Limoges, le lab’ de l’académie de Limoges (avec des séances sur l’éducation prioritaire)->https://www.ac-limoges.fr/article/110-bis-limoges-le-lab-de-l-academie-121490]

 

Voir en bas à gauche les mots-clés de l’article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la rubrique Liaison Recherche / Pratiques (Général.) (chemin en haut de la page 🏠)

Répondre à cet article