> ACCOMPAGNEMENT, SOCLE et INTERDEGRES, ÉVALUATION, ORIENTATION > Orientation scolaire et Découverte professionnelle, Stages 3e > Découverte professionnelle (Stage de 3e et Mini-entreprise) > L’alternance au collège (Fiche OZP : Tout savoir sur les ZEP)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’alternance au collège (Fiche OZP : Tout savoir sur les ZEP)

juillet 2006

Des fiches pour tout savoir sur l’éducation prioritaire

L’alternance au collège

 

L’alternance au collège est un dispositif conçu pour redonner le goût de l’étude par la réussite d’activités valorisantes. Il permet d’améliorer les acquis fondamentaux pour favoriser la reprise du parcours commun.

 

Le dispositif d’alternance n’est pas nouveau. Il se décline selon deux axes :
 une éducation à l’orientation pour tous les élèves de collège,
 la construction d’un projet individuel en vue d’un cursus de formation court, pour les élèves dits en difficulté.
Si le premier axe n’est pas abandonné (et devrait même faire l’objet de nouvelles procédures en cours d’élaboration), le deuxième se développe. Selon les textes officiels, « Il s’agit d’une réponse pédagogique locale élaborée à partir des besoins des élèves, dans le cadre de l’autonomie des établissements ». Selon le contexte local, le dispositif peut donc prendre des formes diverses.
Il doit être intégré au projet d’établissement du collège et soumis au conseil d’administration. L’inspecteur d’académie, sous l’autorité du recteur et avec le concours des corps d’inspection, assure la coordination de l’ensemble des dispositifs de son département.
Le dispositif est destiné aux collégiens en risque de décrochage scolaire, âgés de plus de quatorze ans et en classe de quatrième ou troisième. Ils ont la possibilité d’accéder à un diplôme qualifiant de niveau V par la voie scolaire ou par la voie de l’apprentissage. L’admission est contractuelle et sur la base du volontariat.

L’alternance au collège n’est pas une structure imposée mais un dispositif spécifique adapté à la réalité du terrain. Il est cadré par une convention contractuelle personnalisée, entre le collège et le lycée professionnel, ou entre le collège et l’entreprise. Cette convention est complétée d’une annexe pédagogique élaborée en partenariat qui précise les activités proposées, de leur réalisation jusqu’à leur évaluation. Un document individuel présente l’élève, notamment ses acquis et son projet personnel. C’est un professeur de lycée et collège référent qui assure le suivi des élèves. Un PLP (professeur de lycée professionnel) tuteur assure l’accueil au lycée professionnel et coordonne son action avec le professeur référent. Des lycéens peuvent aussi participer au tutorat.
Pour que les objectifs -améliorer les acquis fondamentaux et redonner le goût de l’étude- soient atteints, la pédagogie de projet est privilégiée. Les réalisations proposées sont représentatives du métier, actuelles, modernes et abouties. Il s’agit de véritables tâches professionnelles qui, de manière implicite, permettent de revenir vers l’enseignement général en donnant du sens aux contenus disciplinaires.
L’évaluation est exclusivement formative et valorisante au lycée professionnel. Au collège, c’est le réinvestissement des acquis fondamentaux qui est apprécié. L’évaluation participe à l’orientation de l’élève en confirmant son projet personnel.

Par ailleurs, depuis la rentrée 2005, tout établissement, zep ou hors zep, peut proposer en classe de troisième, une option découverte professionnelle. Il s’agit de faire coexister des enseignements obligatoires, dont l’objectif est l’acquisition d’une culture commune, et des enseignements facultatifs afin de mieux répondre à la diversité des élèves et de leurs attentes. Deux possibilités sont offertes : une option facultative de trois heures, qui se déroule au collège ou un module de 6 heures, au lycée professionnel.
 L’option de trois heures en collège est proposée à tous les élèves, quel que soit leur niveau, quelle que soit leur orientation future. Elle vise à faire connaître les métiers, leur histoire, leur évolution et s’inscrit dans une démarche pédagogique. Elle est assurée par une équipe pluridisciplinaire de professeurs de collège en collaboration avec les enseignants de lycée professionnel, agricole et de CFA, des conseillers d’orientation psychologues, des professeurs-documentalistes, des conseillers principaux d’éducation, ...
 Le module de 6 heures en lycée professionnel s’adresse à des élèves prêts à se remobiliser autour d’un projet de formation dans la voie professionnelle, technologique ou générale, notamment à des élèves qui ont bénéficié du dispositif en alternance en 4ème. Il n’est pas seulement consacré à la découverte des métiers. Il est confié le plus souvent aux professeurs du lycée professionnel. Il se construit autour de trois axes : la découverte des activités professionnelles et des métiers, la découverte des organisations, la découverte des lieux et des modalités de formation.
Les démarches pédagogiques sont inductives, elles s’appuient sur des situations d’apprentissages actives et concrètes et permettent la rencontre de champs professionnels variés. Elles sont individualisées et favorisent la construction progressive d’une réflexion sur le projet d’orientation et de formation. Elles sont articulées à un projet pédagogique élaboré par une équipe pluridisciplinaire d’enseignants.
Ce module s’inscrit dans la perspective d’une réduction des sorties sans qualification du système éducatif.

 

Documents
 L’alternance au collège. Pages du site Eduscol
 Cahuzac, René, Delahaye, Jean-Paul, Doriah, Brigitte. Les dispositifs de formation en alternance au collège. Rapport à monsieur le ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, à monsieur le ministre délégué à l’enseignement scolaire. Janvier 2003. 43 p.
 Forstmann, Philippe, Cahuzac, René, Georget, Michel, Métoudi, Michèle. La mise en place de la formation en alternance au collège. Rapport à monsieur le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, juin 2005.

 

Retour au sommaire des fiches

 

Répondre à cet article